fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuA Papunya (NT), une autre façon de fêter Noël
papunya

A Papunya (NT), une autre façon de fêter Noël

gjfood

A Papunya, aucune décoration de Noël. Pas de dinde dans la petite épicerie. Rien qui ressemble à des chants de Noël non plus — on entend seulement parfois la radio d’une voiture qui passe brailler une chanson d’un groupe local.

Pourtant, dans cette communauté reculée située à 240km au nord-ouest d’Alice Springs, des familles sont revenues des villes voisines pour célébrer Noël. On partage tout dans cette communauté indigène ; à Noël comme le reste de l’année. L’esprit de Noël règne aussi à Papunya — grâce à l’initiative des directeurs du supermarché.

La foule traverse le stade de footy afin de rejoindre l’arrière du magasin pour la fête de Noël. Des agents de police aux enseignants, en passant par les artistes et les travailleurs sociaux : tous sont là. On partage le dîner, on raconte des histoires et même les chiens profitent de la soirée en mangeant les restes.

Perchés sur un véhicule militaire, les animateurs de la soirée arrivent avec une batterie, prêt à lancer les festivités. Ce sont les directeurs du supermarché qui ont tout organisé. « On a bien calculé pour qu’il y ait assez à manger pour tout le monde » explique Blair Coburn. « Tout le monde passe un super moment et nous, ça nous réjouit aussi. »

La magicienne Tracy Tram est venue de Sydney pour amuser la foule et elle est éberluée par l’excitation et l’enthousiasme. « Les longues routes désertiques, les trois heures de route , la chaleur, la pluie : tout était contre nous et pourtant, ça a été parfait. On m’avait prévenu que ça risquait d’être un peu difficile, qu’ils n’aimaient pas qu’on leur dise quoi faire mais vous savez, la magie est… magique, c’est un langage universel… J’ai été stupéfaite par leur réaction ; les enfants ont adoré. »

Le spectacle se termine et un petit garçon fonce sur un tricycle qu’il a gagné à la tombola, ses pieds touchant à peine les pédales. Une vingtaine d’enfants le poursuivent. Le vélo sera pendant quelque temps une source d’amusement pour les enfants de Papunya… jusqu’à ce qu’il finisse au bord d’une route poussiéreuse avec une roue cassée, comme les dizaines d’autres vélos qui jonchent les rues de la communauté.

Car à Papunya, Noël n’est pas une question de jouets ou de cadeaux, mais de rassemblement, de famille et de communauté.

Source : abc.com.au

 

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
NCT
Share With: