Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAldi réclame l’interdiction des sacs en plastique
Aldi

Aldi réclame l’interdiction des sacs en plastique

Alors que de nombreux pays ont déjà franchi le pas, l’enseigne Aldi relance aujourd’hui le débat sur l’interdiction des sacs en plastique dans les supermarchés australiens.

En Europe, la France et la Belgique viennent de bannir définitivement les sacs plastique à usage unique, qu’ils soient gratuits ou non.
D’autres pays tentent de limiter au maximum leur consommation, en rendant ceux-ci payants.

En Australie, la quasi totalité des commerces continuent pourtant à distribuer ceux-ci gratuitement. Les dépenses en emballage du pays figurent d’ailleurs parmi les plus élevées au monde, et continuent d’augmenter à mesure que l’économie prospère.

Cette croissance est une bonne nouvelle pour le géant de l’emballage Amcor, mais représente un véritable désastre pour les voies navigables et les décharges.

Il y a une dizaine d’années, Peter Garrett, ancien ministre fédéral de l’environnement, avait déjà demandé la suppression des sacs en plastique, mais sa proposition avait été rejetée par les États.

Aujourd’hui, c’est une chaîne de supermarchés qui vient relancer le débat.
Depuis son arrivée en Australie, l’enseigne allemande Aldi a décidé d’encourager ses clients à utiliser des sacs réutilisables. Les sacs plastique sont facturés 0,15$, tandis que des sacs en toile peuvent être achetés pour 0,99$, ou des sacs réfrigérants pour 2,49$.

Ses concurrents Woolworths et Coles vendent également des sacs en toile et des sacs réfrigérants, mais distribuent des sacs plastique gratuitement. Coles propose toutefois des poubelles de recyclage, où les clients peuvent déposer leurs sacs plastique usagés.

« Nous savons que nos clients apprécient la commodité et la facilité des sacs en plastique », a déclaré une porte-parole de Woolworths, qui précise que l’enseigne se conforme aux règlementations nationales et territoriales en vigueur.

D’après l’agence des Nations unies pour l’environnement, le monde produit aujourd’hui vingt fois plus de plastique qu’en 1960.
« Chaque année, plus de 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans, détruisant ainsi l’environnement marin, et ravageant les industries de la pêche et du tourisme. Le plastique représente près de 80% des déchets qui s’accumulent dans nos océans. »


Source : http://www.smh.com.au

Comments
Share With: