fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAmende de 2 millions AU$ pour pêche illégale de langoustes
lobster

Amende de 2 millions AU$ pour pêche illégale de langoustes

franckprovost

Les langoustes d’Australie sont les meilleures du monde, mais après une disparition progressive, le gouvernement a décidé de protéger férocement le crustacé.

Et un certain nombre de businessmen de Wollongong ont appris cette leçon hier après qu’un juge de la ville côtière leur ait imposé la plus grosse amende pour pêche illégale de l’histoire du NSW.

Le groupe d’hommes, qui faisaient partie d’une société de pêche accusée d’avoir péché illégalement des milliers de langoustes, ainsi que les restaurants qui les ont achetées et toute personne associée à ce crime se sont vu infliger une amende monumentale dont le total s’élève à 2,1 millions AU$.

Pasquale Brancatisano, ancien directeur de Lochiel South Pty Ltd, la société de pêche incriminée, devra également purger une peine de trois ans de prison assortie d’une peine de sûreté de deux ans.

Selon les documents de la cour obtenus par le journal Illawarra Mercury, Brancatisano avait un rôle pilier dans l’organisation de cette pêche illégale, qui lui a permis d’attraper et de vendre pour plus de 640 kg de langoustes de février 2013 à avril 2014. Il avait également déjà reçu une amende de $76 000 pour son rôle et une autre de 250 000 AU$.

La société de pêche a aussi dû payer 378 000 AU$ et a été forcée d’abandonner ses actions dans la pêche aux langoustes, d’une valeur d’environ un million de dollars. Seacliff Functions, le groupe propriétaire des deux restaurants de fruits de mer — le Lagoon et le Seacliff — qui ont acheté illégalement les langoustes, a également reçu une amende de 398 000 AU$. Seacliff Functions appartient à la famille de l’ancien maire de Wollongong, George Harrison. Le chef du Lagoon, Emanuel Efstathiadis, a lui-même reçu une amende de 30 000 AU$ pour son rôle d’intermédiaire dans ce trafic.

Les policiers du département de pêche du NSW ont enquêté pendant plus de six mois sur ce groupe. « Nos agents ont surveillé discrètement la société en étudiant le positionnement des navires via GPS, les feuilles de contrôle de prises, les factures et les données bancaires, » a expliqué le directeur Patrick Tully.

« C’est un résultat impressionnant pour les agents qui ont travaillé durement sur cette affaire pendant des années. C’est aussi une victoire pour les pêcheurs qui pêchent légalement et de manière responsable les langoustes dans l’état. »

 

Source : news.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : https://www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
NCT
Share With: