Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie : des étudiants internationaux sans logement se résolvent à dormir dans la bibliothèque
8493

Australie : des étudiants internationaux sans logement se résolvent à dormir dans la bibliothèque

tfm

Six étudiants internationaux ont été forcés de quitter le mois dernier la bibliothèque de Port Macquarie’s Charles Sturt University (CSU), ouverte 24h/24, après que l’administration ait découvert qu’ils avaient dormi à l’intérieur pendant la nuit.

Cet épisode témoigne des difficultés rencontrées par les étudiants internationaux dans leur quête d’un logement. Akash (les prénoms ont été modifiés, ndlr), est un étudiant népalais venu à Port Macquarie pour étudier à la Charles Sturt Univeristy. « Quand je suis arrivé, je suis d’abord resté dans une auberge de jeunesse. Je pensais rester une ou deux semaines maximum, mais je n’ai pas réussi à trouver de logement. Au final, j’ai dû rester dans cette auberge durant un mois et demi. »

Diya raconte elle aussi les problèmes qu’elle a rencontrés : « J’ai fait des demandes pour des dizaines de logements, mais à chaque fois, ces demandes ont été rejetées car les propriétaires ne veulent pas d’étudiants. »

Le directeur des relations publiques avec le Council of International Students Australia, Arjun Mathilakath Madathil, ne semblait pas étonné par la découverte d’étudiants vivants dans les bibliothèques d’un campus. « Certains restent en auberge ou dans des AirBnbs quand ils arrivent. Mais après, ils se retrouvent à la rue et se sentent plus en sécurité dans l’enceinte de l’université », explique-t-il.

M. Mathilakath Madathil ajoute également que beaucoup d’étudiants internationaux sont victimes d’escroqueries au logement. « Ce phénomène est présent partout en Australie. Ces personnes malhonnêtes affirment aux étudiants qu’une chambre est disponible pour eux, et les étudiants doivent payer une somme en avance afin de réserver. Une fois qu’ils arrivent en Australie, ils réalisent que ce logement n’existe en fait pas »

Le président de l’Union Nationale des Etudiants, Mark Pace, constate que les conditions de vie pour les étudiants se dégradent en Australie. « Aujourd’hui, nous observons une hausse de la demande de logements bon marché. Les propriétaires profitent de ce phénomène en proposant des habitations précaires voire illégales. »

Le Ministre Fédéral de l’Education Simon Birmingham s’est dit préoccupé par ces nouvelles. Il rappelle les universités à leurs devoirs : « Le rôle des universités australiennes est de s’assurer que les étudiants internationaux qu’elles recrutent bénéficient de tous les services nécessaires en Australie, y compris en terme de logement », s’est-il exprimé. « Cependant, il est aussi de la responsabilité des étudiants internationaux de vérifier qu’ils sont en mesure de subvenir à leurs besoins dans notre pays. »

Source : www.abc.net.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter.

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: