fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie : des supermarchés rationnent le lait pour bébé pour éviter les trafics
7a6eb8987814416000258318bba1c535

Australie : des supermarchés rationnent le lait pour bébé pour éviter les trafics

NCT

Des supermarchés australiens ont décidé de rationner les ventes de lait maternisé en raison d’une course aux achats de certains particuliers qui les revendent ensuite en ligne deux ou trois fois plus cher à des clients chinois.

Coles, une des plus grandes chaînes australiennes de supermarchés, a indiqué mercredi que certains de ses magasins avaient décidé de restreindre l’accès au lait en poudre en raison de récriminations de mères de famille redoutant une pénurie.

Ces inquiétudes sont nées d’un article du Daily Telegraph de Sydney qui a affirmé que des boîtes d’un kilo de lait maternisé achetées 35 dollars australiens (22 euros) se revendaient aux environs de 100 AUD à des parents chinois.

« Coles est déterminé à assurer que nos clients ayant un besoin véritable de lait maternisé aient accès à ce produit », a affirmé le groupe dans un communiqué.

« Pour nous assurer que du lait maternisé soit disponible aux clients, nous conservons dans certains magasins ce produit derrière les comptoirs », a-t-il ajouté.

Le groupe a décidé de restreindre les ventes à deux boîtes par client et de travailler avec les fournisseurs pour améliorer sa disponibilité.

Son concurrent Woolworths a indiqué qu’il ne comptait pas retirer le lait maternisé de ses rayonnages mais a également restreint les ventes à deux unités par client.

En 2015, la société agroalimentaire australienne Bellamy’s Organic avait été contrainte de présenter ses excuses aux parents qui ne trouvaient plus son lait pour bébé dans les rayons des supermarchés en raison de l’appétit chinois pour ses produits.

Bellamy’s avait reconnu avoir été surprise par l’énorme demande chinoise pour son lait maternisé bio, en particulier avec les ventes en ligne organisées à grand renfort de promotions par le groupe chinois Alibaba le 11 novembre à l’occasion de la fête dite des « célibataires ».

La demande chinoise pour le lait infantile produit à l’étranger s’explique notamment par une série de scandales alimentaires. En 2008, six bébés avaient péri et 300.000 autres avaient été rendus malades par du lait mélangé à de la mélamine.

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: