fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie : l’avortement dépénalisé dans le Territoire du Nord
Abortion

Australie : l’avortement dépénalisé dans le Territoire du Nord

nbarney

Après plusieurs années de campagne publique et de tentatives infructueuses, le parlement du Territoire du Nord a voté ce mardi, à 20 voix contre 4, en faveur d’une loi visant à modifier le NT Medical Services Act.

La loi supprimera l’obligation de se rendre dans un hôpital pour procéder à un avortement. Elle fera également en sorte que le RU486, médicament provoquant l’avortement, soit disponible en-dehors des hôpitaux pendant les 9 premières semaines de grossesse, pour que les femmes vivant dans des localités reculées ne doivent plus parcourir de longues distances jusqu’à Darwin ou Alice Springs.

L’autorisation d’un médecin sera toujours requise pour les IVG réalisées entre 9 et 14 semaines de grossesse, et celle de deux médecins entre 14 et 23 semaines.
La loi garantira également que les professionnels de la santé qui sont contre l’avortement renvoient leurs patients vers un médecin qui ne s’y oppose pas.

« Nous pensons que toutes les femmes du territoire ont le droit au contrôle de leur vie, et à l’accès à des soins de qualité », a déclaré la ministre de la santé, Natasha Fyles. « Ce sont des changements cruciaux, portés par la communauté. »

Le Premier ministre du Territoire, Michael Gunner a quant à lui déclaré que « les anciennes lois étaient excessivement restrictives, et discriminatoires envers les femmes du Territoire du Nord ».
« Dans notre Territoire, nous avons souvent ouvert la voie aux réformes nationales, mais malheureusement, nous étions vraiment à la traîne sur ce sujet, au détriment des droits et de santé des femmes du Territoire ».

La loi a également mis à jour le code pénal pour décriminaliser l’avortement.
À ce jour, seules les juridictions du Queensland et de la Nouvelle-Galles du Sud considèrent toujours l’avortement comme une infraction pénale.

En Nouvelle-Galles du Sud, une IVG n’est autorisée que si le médecin considère que la grossesse représente un danger pour la santé physique ou mentale de la mère.
Le mois dernier, un projet de loi visant à décriminaliser l’avortement a été rejeté par le parlement du Queensland.


Source : https://www.theguardian.com

Comments
tfm
Share With: