fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie : les achats en ligne provenant de l’étranger bientôt taxés
online-shopping-revenue-hidden-costs-752x501

Australie : les achats en ligne provenant de l’étranger bientôt taxés

NCT

Les achats en ligne pourraient bientôt devenir plus chers. Le gouvernement fédéral australien réfléchit à la mise en place d’une taxe sur les paquets en provenance de l’étranger.

Cette nouvelle proposition de loi, émanant du département des affaires intérieures, a pour objectif de balancer les coûts de contrôle de sécurité aux frontières. L’année dernière, 40 millions de paquets d’une valeur de moins de 1000 $ sont arrivés en Australie. Ce chiffre représente une augmentation de 22 % par rapport à l’année précédente et le gouvernement s’attend à une explosion des ventes lors des prochaines années. En contraste, les biens d’une valeur de plus de 1000 $, soumis à une taxe, n’ont représenté que 3,7 millions d’importations pour l’année 2016-2017.

Le directeur de Freight and Trade Alliance s’est exprimé sur l’importance d’une taxe pour recouvrir le coût des agences de sécurité aux frontières. « L’imposition d’une taxe est essentielle. Les coûts de protection vont devenir insoutenables la structure de la future économie australienne. Or, les agences de sécurité aux frontières assurent un rôle important en protégeant la communauté de tout risque.»

Face à l’explosion du nombre d’achats en ligne provenant de l’étranger, le gouvernement australien cherche donc à récupérer sa part du gâteau en s’assurant que les Australiens ne contournent pas les taxes locales en achetant à l’étranger.

Quoi qu’il en soit, les prix d’achats en ligne vont inévitablement augmenter à partir du 1 juillet 2018. Le gouvernement australien imposera la taxe sur les produits et services (TPS) sur toute importation à faible valeur. Ces colis étaient pour le moment exemptés de cette charge de 10% car ils provenaient de l’étranger.

Des critiques ont déjà émergées face à cette nouvelle proposition du gouvernement.

Le géant de l’achat en ligne, eBay, s’est dit préoccupé sur les conséquences à long terme sur les consommateurs : « Nous avons de sérieux doutes sur l’efficacité d’une telle taxe. Les consommateurs vont être frappés de plein fouet et cela ne représente pas du tout l’esprit du libre-échange. »

Le sénateur démocrate David Leyonhjelm a lui jugé cette nouvelle taxe inutile. Il a également émis des doutes concernant la capacité logistique du gouvernement pour reprendre possession de l’argent provenant des taxes auprès des vendeurs en ligne. « Ce gouvernement a la fâcheuse habitude de créer de nouvelles taxes. Nous sommes déjà fortement taxés et je perds espoir quant à la possibilité de récupérer notre argent dans nos poches. »

Source : abc.net.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
drive
Share With: