fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie : les ministres de l’Éducation réclament le remplacement des tests NAPLAN
b7cd75b663e6bebc0c8a199a595a230308fe09a9

Australie : les ministres de l’Éducation réclament le remplacement des tests NAPLAN

NCT

Alors que des milliers d’élèves se préparent à passer les tests NAPLAN cette semaine, certains ministres de l’Éducation du pays se sont unis pour réclamer des changements dans le système de ce test controversé dans les écoles. 

Des évaluations nationales qui doivent être changées d’urgence

Le ministre de l’Éducation de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW), Rob Stokes, exige le changement urgent des tests NAPLAN (National Assessment Program – Literacy and Numeracy). Il affirme que ce test national est utilisé de façon malhonnête et qu’il a mis au jour une industrie qui soutire de l’argent aux familles désespérées. « Je suis pour la transparence, mais ce n’est pas de la transparence, c’est de la malhonnêteté « , a-t-il-dit. 

Sa revendication bénéficie du soutien des enseignants et de l’opposition. Le porte-parole en matière d’éducation du parti Labor, Jihad Dib, lui demande d’aller plus loin et de demander que les données des évaluations soient immédiatement supprimées du site de comparaison My School. En effet, mettre les résultats sur My School pourrait nuire aux écoles : les parents utiliseraient les données pour déterminer où inscrire leurs enfants et éviteraient peut-être les écoles dont les résultats des tests NAPLAN sont moins bons.  » Quand vous avez des écoles privées qui commercialisent leur succès aux tests NAPLAN, cela indique l’échec des autres écoles. Il est donc temps que nous discutions du remplacement de ce test « , a déclaré Rob Stokes. 

Lors d’une réunion des ministres de l’Éducation des différents états australiens vendredi dernier, M. Stokes a invité le gouvernement fédéral à remplacer rapidement les tests NAPLAN par un test qui détermine les progrès de chaque élève, comme le recommande le rapport Gonski, qui évalue le financement du système éducatif australien. Ces dernières années, ces évaluations ont fait face à de multiples naplan-year7critiques : elles se concentreraient uniquement sur la lecture, l’écriture, l’alphabétisation et le calcul et ignoreraient les 4C de l’apprentissage moderne, c’est à dire, la pensée critique, la communication, la collaboration et la créativité.  » Aujourd’hui les enseignants sont encouragés à préparer leurs élèves à ce test plutôt que d’enseigner un programme d’études. De plus, une industrie s’est développée en parallèle et les entreprises proposant des cours extorquent de l’argent aux étudiants désespérés et à leur famille « , affirme le ministre de l’Education du NSW.

Une nouvelle forme de tests nationaux ? 

M. Stokes est favorable aux tests dits « formatifs », également soutenus par le rapport Gonski, qui sont des tests plus petits, plus réguliers, plus discrets, et évaluent ainsi les progrès de l’enfant. Les avancées technologiques permettraient la mise en place de ce nouveau format.  » Il y a 10 ans, lorsque les tests ont été conçus, nous n’avions pas la capacité de faire ces tests formatifs en ligne, où même les questions pouvaient changer. C’est un modèle beaucoup plus sophistiqué et flexible qui est aujourd’hui possible. » 

1463092228433

En avril, le ministre fédéral de l’Éducation, Simon Birmingham, a déclaré que toute révision du système de notation devrait attendre que le test soit mis en ligne, ce qui devrait prendre trois ans. Mais M. Stokes a déclaré que le gouvernement fédéral devait « agir avec une certaine urgence. Le rapport de M. Gonski est clair, nous devons agir avec une certaine précipitation. Je pense que nous pouvons faire mieux, et nous pouvons agir maintenant.»

Le ministre de l’Éducation du Victoria, James Merlino, souhaite une révision des rapports et du contenu du système de notation :  » les nouveaux objectifs et les modalités sont déjà en cours de d’élaboration, pour ce nouvel examen qui doit être mis en place au plus vite « , a-t-il dit.

L’État de Queensland a déjà fait pression en faveur d’une révision. La ministre de l’Éducation, Grace Grace, a subi des pressions de la part du syndicat des enseignants de l’État pour interdire les tests NAPLAN en ligne.

Cependant, il n’est pas prévu que les prochains tests NAPLAN soient annulés et qu’une date soit établie pour l’élimination progressive de ces examens.

Juliette Pelerin

Source : www.smh.com.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: