Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie : une analyse des eaux usées montre une hausse de l’usage de la méthamphétamine
cropped-image-of-hand-holding-methamphetamine-against-black-background-608983853-58a9f3ce3df78c345b9b2655

Australie : une analyse des eaux usées montre une hausse de l’usage de la méthamphétamine

gjfood

Une étude récente sur les eaux usées montre que l’usage de la méthylamphetamine est en forte hausse, faisant de cette drogue la substance illicite la plus populaire en Australie.

La Commission australienne de renseignement criminel a récemment réalisé le premier des 9 essais prévus au cours des trois prochaines années. Les tests réalisés sur les eaux usées ont révélé que l’Etat de l’Australie-occidentale possédait les niveaux les plus élevés d’usage de méthamphétamine de l’Australie.

D’après les résultats enregistrés dans les usines de traitement des eaux usées de Perth, environ 17 personnes consommeraient de la méthamphétamine quotidiennement dans la ville.

Les tests, qui ont couvert environ 58% du pays, ont également montré que l’oxycodone et le fentanyl étaient consommés à des niveaux inquiétants. Les régions du Victoria et du Queensland ont affiché des niveaux d’oxycodone supérieurs à la moyenne, tandis que pour les régions de NSW, d’Australie du Sud et d’Australie-Occidentale, c’est la consommation de fentanyl qui crève les plafonds.

L’étude a également montré que l’usage du cannabis était à la hausse, que l’utilisation d’ecstasy avait diminué, et que le NSW était une plaque tournante pour la cocaïne.


Source : http://www.sbs.com.au/news/article/2017/03/26/wastewater-tests-show-meth-use-soaring-australia

Comments
tfm
Share With: