fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralie: une réfugiée somalienne tente de s'immoler par le feu
dutton

Australie: une réfugiée somalienne tente de s'immoler par le feu

NCT

Une réfugiée somalienne était dans un état grave mardi après avoir tenté de s’immoler par le feu à Nauru, île du Pacifique où l’Australie relègue les demandeurs d’asile, quelques jours après le décès d’un Iranien des suites d’un acte similaire, selon la presse australienne.

L’Australie essuie régulièrement les foudres d’organisations de défense des droits de l’Homme pour sa politique très dure envers les demandeurs d’asile.

Sa marine repousse systématiquement les bateaux de clandestins. Ceux qui parviennent à gagner ses côtes sont placés dans des camps de rétention au large, comme sur Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ou à Nauru, minuscule îlot du Pacifique, ou sur l’île Christmas, dans l’océan Indien, le temps que leur demande d’asile soit instruite.

Le ministre australien de l’Immigration Peter Dutton a expliqué que le dernier incident s’était produit lundi, ajoutant que rien ne ferait changer l’Australie de politique.

« Aucune action (…) ne conduira le gouvernement à dévier de sa course. Nous n’allons pas permettre que des gens se noient à nouveau en mer », a-t-il dit à la presse à Canberra.

Les bateaux de migrants n’arrivent plus sur les côtes australiennes depuis que le gouvernement a adopté cette politique. Entre 2008 et 2013, au moins 1.200 personnes étaient mortes noyées en tentant de gagner le continent.

M. Dutton a accusé les défenseurs des droits des migrants de les encourager « à des comportements dont ils croient qu’ils feront pression sur le gouvernement pour les transférer en Australie. Ces comportements se sont intensifiés ces derniers temps, et comme on le voit, on a des actions extrêmes avec des conséquences tragiques ».

Selon la presse australienne, c’est une Somalienne de 21 ans qui a tenté de s’immoler par le feu.

Elle a été hospitalisée en Australie, comme l’avait été la semaine dernière un Iranien détenu sur Nauru et qui est décédé ensuite de ses brûlures.

La Cour suprême de Papouasie Nouvelle-Guinée a jugé illégale la semaine dernière le placement de demandeurs d’asile sur Manus, et le gouvernent papouasien a annoncé la fermeture du camp, où vivent environ 850 détenus.

Un demandeur d’asile porte atteinte à son intégrité corporelle tous les deux jours dans les centres au large de l’Australie, selon un rapport de Fairfax Media publié en janvier et qui évoque des cas d’automutilation, de tentatives de pendaison, d’empoisonnement ou d’étouffement des détenus désespérés par leur absence de perspective.

AFP

Comments
nbarney
Share With:
Tags