Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuFranceBastille Day French Festival de Melbourne : à la fête citoyens !
charlotte

Bastille Day French Festival de Melbourne : à la fête citoyens !

Cet article est publié en exclusivité par le Courrier Australien et l’Alliance Française de Melbourne. If you would like to read this article in English click here


Cette année, le festival tricolore revient les 15 et 16 juillet dans les locaux historiques du Meat Market à Melbourne. Une troisième édition mûrie et enrichie par de nouveaux événements. Sa chef de projet, Charlotte Diethelm, nous en dévoile les grandes lignes et les petits secrets.

Fêter le 14 juillet… cela a-t-il encore du sens aujourd’hui ?

Oui, bien sûr, surtout en Australie ! C’est une façon de nous rapprocher de la France, même à 18 000 kilomètres de distance. Pour moi, c’est aussi le moment parfait pour parler de son histoire, de son présent et de son futur avec tous ses ambassadeurs que sont les Français ici. J’ajoute enfin que le 14 juillet est l’unique événement apolitique et aconfessionnel capable de nous réunir tous dans une ambiance festive… un peu comme Australia Day d’ailleurs.

En quoi ce festival est-il différent des autres événements français de Melbourne ?

Il est associatif et communautaire, pas commercial. A l’origine, le 14 juillet était fêté séparément par les associations du Victoria. Chacune organisait une célébration dans son coin. Quel dommage ! Il y a trois ans, elles se sont toutes réunies, sous l’égide de notre Consule générale honoraire Myriam Myriam Boisbouvier-Wylie, et il a été décidé d’organiser une grande fête ensemble, ce qui était plus logique au fond – je vous passe les détails de la structure qui la coordonne désormais.

Quelles sont les nouveautés de cette année ?

Tout d’abord, nous avons changé de localisation. Nous étions à la State Library, nous serons désormais au Meat Market, un bâtiment magnifique qui a l’avantage de nous offrir 2500 m2 pour nous installer. Ensuite, le festival est désormais organisé par l’Alliance Française, il bénéficie donc de son savoir-faire et de son rayonnement. Nous avons aussi un programme renouvelé de conférences et workshops, une galerie d’art, un kids corner, de la musique… La cerise sur le gâteau sera la présence de Paul Taylor, un humoriste anglais très connu qui se moque (gentiment) de nos travers dans ses vidéos « What the fuck France« . Les visiteurs pourront le rencontrer, prendre des photos et assister à l’un de ses spectacles.

L’un des changements est aussi l’entrée payante…

Oui, c’est vrai. Elle sera à 2$ désormais, pour couvrir une partie des frais. Les conférences, elles, seront à 5$ la place. Lors de la première édition, de nombreuses personnes avaient réservé sans pour autant se déplacer. Avec ce système payant, nous essayons de garantir que ceux qui s’inscrivent viendront réellement. C’est aussi une façon de reconnaître la valeur des intervenants. Cela dit, de nombreux événements seront gratuits, notamment pour les enfants. Notez aussi que l’Alliance Française organise un workshop pas comme les autres « Pardon my French » pour apprendre la langue de façon ludique et décalée.

En 2016, la fête a été marquée par l’attentat de Nice, cela va-t-il peser cette année ?

Nous y penserons forcément. Peu importe l’éloignement physique, nous avons été très touchés l’année dernière par cet événement. Malgré tout, la vie continue et la France doit continuer à rayonner, à porter haut ses valeurs de liberté, égalité et fraternité. Avec nos amis australiens, je dirais que « la fraternité » est d’autant plus importante ! Nous avons des liens étroits, noués dans nos combats communs durant ces dernières grandes guerres. Nous avons toutes les raisons de rester soudés et… de faire la fête ensemble.

Manque-t-il quelque chose à cette édition 2018 du festival ?

J’ai vécu de très nombreux 14 juillet, en particulier en Bretagne. L’un des grands moments de cette journée tourne autour du bal, évidemment ! Je regrette donc que nous n’ayons pas réussi à organiser ce temps fort… sans doute fallait-il nous approprier les lieux d’abord. Je croise les doigts pour que ce soit possible l’année prochaine.

Un dernier message aux Australiens qui nous lisent ?

Les chiffres montrent qu’ils étaient 1,5 millions à nous rendre visite en France en 2016. A défaut de prendre l’avion, ils vont avoir la possibilité de faire une plongée dans notre culture « at their doorstep« . Nous vivrons ensemble un moment convivial avec les meilleurs de nos représentants. Enfin, je salue la participation de nos amis belges, suisses et mauriciens. La fête est française, mais nos partenaires francophones y ont toute leur place.

Le top 3 de Charlotte au Bastille Day French Festival cette année

1/ The savoir-vivre of French Tables avec Christofle le 16/07 à 3.30 pm

2/ La Galerie 17 qui expose le meilleur des artistes français du Victoria.

3/ Et tout le reste, les workshops sur les desserts, le fromage, le vin… et le champagne bien sûr !

Bastille Day French Festival

Samedi 15 et Dimanche 16 Juillet 2017 de 10 am à 5 pm.

Meat Market 5 blackwood Steet – North Melbourne – A un arrêt de la free tram zone.

Pour le spectacle de Paul Taylor, réservations là. Pour les conférences et workshops, c’est ici.

*Photo : Charlotte Diethlem devant l’affiche du festival.

Comments
AFSydney
Share With: