Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuBerthe Mouchette : le concours de poésie a remis ses prix !
BMC2017 group shot - copie

Berthe Mouchette : le concours de poésie a remis ses prix !

aircalin

La plus grande compétition de poésie hors de France, qui se tient depuis 1894 dans tout le Victoria, s’est terminée il y a quelques semaines. Les prix, remis mercredi 15 novembre à 79 lauréats et 21 « mention spéciale » ont donné lieu à une cérémonie pleine de charme à la mairie de St Kilda. Il y planait l’aura des figures tutélaires célébrées cette année : Andrée Chedid, la comtesse de Ségur, Renée Vivien ou Anna de Noailles… Que du beau monde, et surtout des femmes, thème du concours Berthe Mouchette 2017.

Sur scène, on a pu compter sur la présence de Michel Richard, directeur de l’Alliance française de Melbourne, mais aussi sur celle de nouveaux « Youth Ambassadors » choisis parmi les gagnants de l’année dernière. Meilleurs participants ex-aequo Year 12 en 2016, Michel (le deuxième) Nehme et Anand Bharadwaj ont ainsi fait office, eux aussi, de maîtres de cérémonie, accueillant les lauréats ou leur professeur, remerciant les sponsors ou saluant le travail de Kellee Lewis, l’organisatrice – le tout dans un français impeccable. Un duo érudit et d’une grande fraîcheur, qui a sans doute contribué à rendre ce moment plus détendu et un peu moins formel que d’habitude.

BMC_dessins

Illustration de poésies

14 500 participants

Cette année, du 15 mai au 20 septembre, environ 14 500 élèves de Year 3 à Year 12 (à peu près CE1 à terminale) se sont soumis aux épreuves orales, écrites ou parfois dessinées du concours Berthe Mouchette. « Nous avons eu plus de participants que l’année dernière » s’est félicitée Kellee Lewis. Un beau succès sachant que l’immense majorité des élèves sont Australiens – les jeunes Français (ou quasi-francophones) s’affrontent entre eux dans une section dédiée dite « hors-concours ». Au total 100 établissements du Victoria ont choisi de donner sa chance à la poésie française en 2017. Et, au final… il sera intéressant de noter que les écoles publiques s’en sont très bien sorties, puisque 56% des gagnants du primaire et 42% de ceux du secondaire sortaient de leurs rangs.

BMC_pose

Séance photo professionnelle

Habillée en escargot

« Pendant la compétition, nous avons vécu de super moments, raconte Kellee Lewis, avec une petite Daisy habillée en escargot pour réciter la poésie du même nom (de Lucienne Gomot). » Outre les poésies, le concours a innové cette année avec des chansons à réciter ou à chanter. Je Vole (Michel Sardou) a, par exemple, fait l’objet de belles interprétations… y compris ce mercredi sur scène. Ce soir-là, le public a aussi eu la chance d’entendre les lauréats réciter A sept ans (Anne Sylvestre), As de Pique, le moustique (Chantal Abraham) Le chant des villes (Andrée Chedid) ou La forêt a peur (Vénus Khoury-Ghata). De beaux moments d’émotion avec un coup de coeur pour l’interprétation de Pranav Srivatsan (Year 9) qui a, par ailleurs, raflé trois prix dont l’un des deux séjours linguistiques de 6 semaines en France offerts par AFX Student Exchange (l’autre a été attribué à Darcy Livingston Year 8). Gageons qu’on le retrouvera l’année prochaine sur scène.

Les autres gagnants sont repartis après les photos d’usage avec, qui un livre, qui un CD, qui un pass pour un festival, qui un voyage. En effet, cerise sur le gâteau, le concours Berthe Mouchette lançait cette année le prix CREIPAC (Centre de Rencontres et d’Echanges Internationaux dans le Pacifique) Aircalin pour le lauréat de Year 12. Cette année c’est une lauréate que l’on fêtait. La talentueuse Lalitha Polamraju partira donc en séjour culturel en Nouvelle Calédonie. Un prix qui donne très envie de se remettre à la poésie.

Valentine Sabouraud

> A lire aussi : Quand la poésie attire les petits Australiens 

———————————————————

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
multifocus
Share With: