Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuBrendan Berne, Ambassadeur d’Australie en France : « Les Australiens adorent la France »
Brendan Berne 3

Brendan Berne, Ambassadeur d’Australie en France : « Les Australiens adorent la France »

tfm
image2

Brendan Berne, Ambassadeur d’Australie en France

Ambassadeur d’Australie à Paris depuis 4 mois, Brendan Berne connaît bien la France pour y avoir séjourné trois ans dans le cadre d’une mission pour l’OCDE il y a plus de dix ans. Pour le Courrier Australien, cet homme âgé de seulement 47 ans revient sur son parcours et sur les rapports que nos deux pays entretiennent. Le tout, dans un français appris dès le plus jeune âge à peine mâtiné d’un charmant accent australien ; une langue qu’il affectionne particulièrement et pratique quotidiennement… y compris avec son chat !

Est-il heureux de retrouver la France ?

« Je suis ravi ! J’adore la France, pour sa culture, sa langue, son mode de vie. La seule chose qui me pèse, c’est la météo. Cela fait 4 mois que le ciel est couvert ! On me dit que c’est le pire hiver depuis cinquante ans, j’espère que c’est vrai ! » s’inquiète-t-il.

 

Le bon moment…

Outre sa motivation personnelle à revenir en France, M.Berne se réjouit que sa mission démarre à ce moment précis : « C’est une période très excitante dans les relations franco-australiennes. Jamais les liens entre nos deux pays n’ont été aussi forts dans tous les domaines. C’est en partie dû à l’excellente relation qui existe entre Emmanuel Macron et Malcolm Turnbull. »

Il s’agit notamment de faire avancer les partenariats stratégiques en cours. Ceux-ci sont nombreux, dans des domaines aussi variés que la cyber-sécurité, la réponse au changement climatique ou la défense, un point crucial sur lequel l’Ambassadeur s’attarde : « La France est un partenaire essentiel pour défendre un système mondial basé sur des règles, auquel l’Australie est très attachée.»

Figure de proue actuelle de la coopération entre les deux pays : l’énorme contrat pour la construction de sous-marins, d’une valeur de 50 milliards d’euros, signé en 2016. En 2018, il s’agira pour l’ambassade d’Australie de favoriser l’accueil de ses ressortissants à Cherbourg. « 33 familles sont déjà sur place. Je m’y suis rendu récemment et j’ai été impressionné par l’accueil enthousiaste qu’ils ont reçu de la part du maire et des habitants, et par leur implication dans la vie locale. » D’autres arrivées sont attendues prochainement.

Enfin, 2018 sera consacrée au lancement des négociations pour un accord de libre-échange entre l’Australie et l’Union Européenne. « Notre priorité est d’entamer le plus tôt possible les négociations avec Bruxelles. Malgré le Brexit, qui a été un choc pour l’Australie, cela reste notre premier objectif.» Et l’Australie a besoin du soutien de la France dans ces pourparlers : le ministre du commerce du gouvernement Turnbull, M.Steven Ciobo, était d’ailleurs reçu en début de semaine à Paris.

 

« Les Australiens adorent la France »

Outre ces missions essentielles, M.Berne a aussi à cœur de moderniser l’image de l’Australie. «L’Australie ne se résume pas aux kangourous (même s’ils sont très beaux !). C’est un pays moderne et occidental de la zone Asie-Pacifique : une position très particulière qui lui confère un rôle complexe dans le monde. »

Beverage Coffee Caffeine Breakfast Cappuccino

Flat white

Le pays se rapproche aussi de la France dans d’autres domaines : « La culture du café est l’un des points que nous avons en commun, les Australiens et les Français. J’ai d’ailleurs découvert avec bonheur que le flat white arrivait en France ! » se réjouit-il. « Mais ce n’est pas la seule similarité entre nos deux pays : comme en France, la cuisine est aussi très importante en Australie. Les ingrédients — fruits, légumes — y sont d’excellente qualité et nous avons su fusionner plusieurs gastronomies » précise-t-il, ajoutant qu’« au niveau sportif, nos deux pays se retrouvent également, à travers leur passion pour le rugby notamment. »

Finalement, les Australiens auraient-ils un mode de vie plus proche du nôtre que de celui des Britanniques, leurs ancêtres ? « Je ne sais pas si nous sommes plus proches des Britanniques ou des Français, mais il est certain que les Australiens adorent la France. »

A cet égard, les chiffres sont éloquents. 5000 Australiens sont résidents permanents en France, de tous âges et pour différentes raisons : études, travail mais aussi pour une retraite différente, de préférence au sud du pays.  Et lorsqu’on s’intéresse aux données touristiques, c’est bien plus impressionnant : 1 million d’Australiens viennent passer des vacances en France chaque année ! «C’est un chiffre énorme qui nous surprend toujours, » confirme l’Ambassadeur.

 

33 000 Australiens morts pour la France
A visitor walks through the Australian National Memorial in Villers-Bretonneux, in northern France, November 11, 2013. The year 2014 will mark the centennial commemoration for the soldiers who fought in the First World War. REUTERS/Charles Platiau (FRANCE - Tags: MILITARY ANNIVERSARY SOCIETY) - RTX159FM

Ancien mémorial de Villers-Bretonneux

Les liens historiques entre les deux pays sont également très forts quoique souvent méconnus. L’année 2018 marquera le centenaire de la bataille de Villers-Bretonneux.  « 33 000 soldats australiens sont morts dans la Somme à 16 000km de chez eux. C’est quelque chose que peu de gens savent. Avec les commémorations — qui vont rassembler de très nombreux officiels et 8000 personnes lors du prochain ANZAC Day, le 25 avril — j’espère contribuer à ce que plus de Français en prennent conscience. »

M.Berne a déjà rencontré le préfet de la Somme et visité en avant-première le mémorial qui sera inauguré lors des cérémonies de commémoration. Il se dit « impressionné par les investissements pour faire vivre la mémoire de la contribution des soldats australiens » dans ce conflit.

 

Cate Blanchett et le mouvement #Metoo
cate-blanchett

Cate Blanchett

Sur le plan culturel aussi, nos frontières sont perméables… Le choix de Cate Blanchett pour présider le prochain Festival de Cannes en est une nouvelle preuve. Comment l’Ambassadeur a-t-il réagi à cette annonce ? « J’étais grippé, au fond de mon lit, lorsque je l’ai appris. J’ai trouvé que c’était une nouvelle formidable ! Le lendemain, Cate Blanchett était en une de tous les médias français et j’ai pu constater à quel point elle était admirée ici. Et pour une fois, les Français savaient que Cate Blanchett est australienne ! Nous, Australiens, sommes souvent frustrés que les Français pensent que nos stars nationales sont américaines ou britanniques. »

Ravi du choix du festival, M. Berne rappelle que « Cate Blanchett représente aussi le mouvement #metoo lequel permettra, je l’espère, de rétablir une forme d’équilibre entre les hommes et les femmes et d’éradiquer les dérives si fréquentes dans ce milieu. » Une prise de position on ne peut plus claire.

 

L’Australie, un pays à découvrir

En tant que « super VIP » de l’Australie, l’Ambassadeur a accepté de lister les destinations incontournables qu’il recommanderait aux Français souhaitant se rendre en Australie. « L’Australie offre un éventail incroyable d’expériences. Je leur dirais de commencer par les villes, car les nôtres sont très particulières. » Melbourne, pour ses allées (lanes) qu’il admire tout particulièrement, et pour son atmosphère européenne ; et bien évidemment Sydney, avec une affection spéciale pour Potts Point, quartier créé dans les années 20-30 par une communauté artistique dans un esprit parisien qui est encore très perceptible aujourd’hui. Côté restaurant, il nous révèle son adresse préférée : The Bathers’ Pavilion, au nord de Sydney, d’où l’on profite d’une vue spectaculaire sur l’océan.

L’Australie ne se limite évidemment pas aux villes et il conseille aux visiteurs de partir ensuite à l’aventure pour faire l’expérience de l’outback — avec une escale à Uluru, un « must » — mais aussi pour découvrir la culture alpine en Australie, qu’on connaît moins ; sur le Mont Kosciuszko par exemple. M.Berne le reconnaît : peu d’Australiens parcourent ainsi leur propre pays, contrairement aux Français, dont il admire l’audace.

christophe vissant

Christophe Vissant

Parmi eux, Christophe Vissant. Fasciné par l’Australie, ce Franc-Comtois s’est lancé le défi fou de faire le tour de l’Australie en courant, soit une distance de 15 000km. L’Ambassadeur doit le recevoir prochainement.

Que pense-t-il de son Australian Challenge Tour ? « Je suis très impressionné. Christophe Vissant est une personne extraordinaire, et j’ai hâte de le rencontrer. Nous allons faire le maximum pour promouvoir son action. »

 

 

L’amitié franco-australienne et la coopération entre nos deux pays prennent décidément de multiples formes…

 

Karine Arguillère

—————————————–—————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Des idées, des commentaires ? Partagez-les avec redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
tfm
Share With: