Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeLife StyleMelbourneRencontre avec Serge du « Paris Cat », un des meilleurs clubs de Jazz de Melbourne
Serge Carnovale

Rencontre avec Serge du « Paris Cat », un des meilleurs clubs de Jazz de Melbourne

Suivez le chat noir aux yeux perçants qui ronronne au n°6 Goldie place, vous découvrirez l’un des clubs de jazz les plus fameux de Melbourne. Serge Carnovale, son fondateur, revient pour nous sur son parcours et sur l’histoire de son établissement devenu, en un peu plus de dix ans, l’une des salles cultes de la ville.

Qui a dit qu’on ne pouvait pas vivre de sa musique en Australie ?

« Je suis né dans la banlieue nord de Melbourne, raconte Serge Carnovale et j’ai toujours vécu ici. J’ai commencé la batterie vers 14 ans et j’ai joué professionnellement dans de nombreux groupes. J’ai fait des tournées, j’ai gagné ma vie et j’ai même réussi à épargner.«  Surprenant ? Pas tant que ça. En Australie, les musiciens ont la possibilité d’être très bien formés. Le Box Hill Institute, la Sir Zelman Cowen School of Music (Monash) ou la Victorian School of the Arts… toutes ces université de Melbourne ont permis de faire émerger d’incroyables talents, notamment dans l’univers du jazz. Sans parler de la WAPAA (Western Australian Academy of Performing Arts) ou de la James Morrison Academy of Music ! Et les parents sont capables d’encourager leur enfant dans cette voie. Tu veux être musicien mon fils ? No worries !

Début 2006 : nouvelle aventure pour le batteur. Il a envie d’ouvrir un club de jazz. Mais avant cela, il va fureter dans la Ville Lumière pour écouter, observer, s’inspirer… « J’adore l’atmosphère intimiste des salles comme Le duc des Lombards ou le Sunset-Sunside, explique Serge, j’avais envie de ce genre d’ambiance dans mon établissement. » Ne manquait que le nom qui viendra, lui aussi, de Paris. Au détour d’une ruelle, le touriste aperçoit une enseigne qui bat au vent avec un chat noir. Révélation : son club s’appellera le « Paris Cat ». De retour à Melbourne, Serge va alors trouver LE lieu où il va s’installer. Un petit bâtiment de trois niveaux au cœur du CBD. 300 m2, pas grand chose, mais juste assez pour créer le club qu’il a en tête. Il décide d’acheter, un coup de maître qui le mettra habilement à l’abri des fluctuations du marché immobilier.

(C) Paris Cat

(C) Paris Cat

Aujourd’hui, le Paris Cat organise ses concerts dans trois salles distinctes d’une petite quarantaine de places chacune. « A l’époque, nous n’occupions que le sous-sol. Les musiciens n’avaient pas très envie de se produire chez moi et les spectateurs se comptaient sur les doigts de la main.«  Une période compliquée. Il faut du temps et de la patience pour lancer ce genre d’endroit. Au fil des années, le Paris Cat gagne en visibilité, en renommée. Serge l’explique par la qualité de la programmation qui laisse une chance aux talents locaux, mais aussi nationaux et internationaux. Il y a souvent deux concerts en simultané et trois horaires possibles dans une même soirée. Cela permet de passer écouter un groupe tout en gardant du temps pour dîner avant ou après, aller au cinéma ou faire autre chose. Et les prix sont raisonnables.

En 2016, la salle a accueilli 500 concerts. « Nous avons la chance d’attirer désormais des musiciens de grands talents. Même Robbie Williams a chanté au Paris Cat. » Et Serge Carnovale de souligner qu’il a également eu l’honneur de recevoir un spectateur exceptionnel : Bob Dylan himself. Ouvrez l’oeil, le spectacle est donc autant sur scène que sur le siège à côté du vôtre. Prochainement, le patron vous recommande Olivia Chindamo qui va bientôt quitter Melbourne pour s’installer à New-York ou Vivian Sessoms. Mais bien sûr, tous les spectacles méritent le déplacement. Et si vous partez en Indonésie, sachez qu’un Paris Cat vient d’ouvrir ses portes à Bali. Oui, absolument. Le jazz en Asie bouge aussi, la preuve avec Joey Alexander le jeune prodige indonésien de 13 ans primé aux Grammy Awards. Quand on vous dit que Serge Carnovale a du flair…

Paris Cat 6 Goldie Place Melbourne VIC 3000

Informations pratiques ici.

Comments
APC_home
Share With: