fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuCommémoration en France du centenaire de la Bataille du Hamel
hamel2

Commémoration en France du centenaire de la Bataille du Hamel

gjfood

Ce mercredi 3 juillet, à l’occasion du centenaire de la Bataille du Hamel, le Gouverneur-Général d’Australie, Sir Peter Cosgrove, accompagné de l’ambassadeur Brendan Berne, commémorait l’engagement des 295 000 soldats australiens qui contribuèrent victorieusement à la libération de la France.

Le Ministre australien des Anciens combattants était également présent, ainsi que la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre française des Armées, Geneviève Darrieussecq, qui a déclaré : “en 2018, nous luttons encore côte à côte”.

Centenaire
La bataille du Hamel (4 juillet 1918) est une attaque planifiée par les troupes de l’Australian Imperial Force contre les positions allemandes près du bourg picard du Hamel dans la Somme, pendant la Première Guerre mondiale.

L’Offensive du printemps avait permis aux Allemands d’enfoncer le front allié et d’arriver aux portes d’Amiens. L’intervention des troupes australiennes donna un coup d’arrêt à l’avance allemande, offrit un répit aux Alliés et permit d’organiser la contre-offensive alliée, l’Offensive des Cent-Jours.

Les opérations furent planifiées et dirigées par le Lieutenant-général John Monash. Elle est importante non pas en raison de sa valeur stratégique mais en raison de la tactique utilisée, radicalement différente des tactiques traditionnelles utilisées jusque-là, à savoir les assauts frontaux en masse, très coûteux en vies humaines. La bataille fut un succès complet, en 92 minutes tous les objectifs avaient été atteints, ce qui est très court comparé aux batailles des années antérieures qui pouvaient durer plusieurs mois. Au total, le nombre de victimes australiennes s’éleva à 1 062 (dont 800 morts), auxquelles il faut ajouter 176 victimes américaines (avec près de 100 morts); quant aux Allemands, ils perdirent 2 000 hommes, et 1 600 d’entre eux furent fait prisonniers, avec un nombre important de pièces d’artillerie.

Bien que ce fut une bataille secondaire, elle eut d’importantes conséquences. Cette stratégie victorieuse fut appliquée par la suite, à une échelle bien plus grande, lors de la bataille d’Amiens, qui fut un des moments-clé dans la victoire finale des Alliés.
Ce fut un moment fondateur de l’amitié franco-australienne, et Georges Clémenceau en personne remercia les troupes australiennes pour leur précieuse aide.

Source: Wikipédia and Ambassade d’Australie en France


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: