Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuComment Sydney pourrait revitaliser sa vie nocturne
sydney

Comment Sydney pourrait revitaliser sa vie nocturne

franckprovost

La mairie de Sydney pourrait autoriser l’ouverture de commerces jusqu’à 22h dans le CBD, sans demande préalable. Les constructions nouvelles devraient alors garantir des travaux d’insonorisation afin d’éviter la gêne occasionnée par les bruits liés à la vie nocturne. Ces nouvelles mesures sont présentées comme cruciales pour revitaliser la ville en soirée.

En 2014, le New South Wales votait des lois sur le « lockout » en réponse à des actes de violence. L’état a ainsi décidé que les bars ne pourraient plus servir d’alcool passé 1h30 du matin – un assouplissement a déjà eu lieu. « Hélas, ces lois ont eu un impact important sur la vie culturelle et économique de Sydney ainsi que sur son rayonnement international – même si des quartiers comme Kings Cross sont plus sûrs, nous savons que leurs effets n’ont pas été aussi bénéfiques pour vie nocturne de la ville » a déclaré Clover Moore, maire de Sydney.

image

Après 18h, les offres de sortie sont limitées

Les propositions municipales permettraient aux petits commerces et entreprises d’étendre leurs heures d’ouverture jusqu’à 22h dans le CBD mais aussi aux alentours de Newtown, Potts Point, Surry Hills et Glebe tous les jours de la semaine. Autre idée à l’étude : inciter les groupes artistiques (pour des projections, expositions, conférences, spectacles) à se produire plus tard, avec possibilité de servir de l’alcool dans des contextes circonscrits – toujours sans autorisation préalable.

Une étude commanditée par la mairie a montré que les offres à Sydney après 18h étaient très limitées en dehors des restaurants, bars et clubs. Et 14% seulement des personnes qui sortent après 22h ont plus de 40 ans. Attirer les familles et personnes plus âgées dehors devient essentiel pour cette économie de la vie nocturne qui génère 3,64 milliards de dollars et touche près de 32 000 professionnels. La mairie, qui ne manque pas d’inspiration, réfléchit aussi à la mise en place de systèmes de garde tardive pour les enfants et à de micro-prêts pour acheter des instruments de musique.

Après une période de consultation publique, la mairie devra cependant attendre l’aval du Department of planning pour avancer. En clair, rien ne changera avant fin 2018.

Sources : abc.net et smh.com

———————————————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
gjfood
Share With: