Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuRWCL 2017 – France-Liban : les Coqs craquent en fin de match
IMG_5497

RWCL 2017 – France-Liban : les Coqs craquent en fin de match

multifocus

Premier match de l’équipe de France et déjà des allures de finale pour les deux équipes. France-Liban, c’était l’affiche du jour, ce dimanche 29 octobre à Canberra devant 5 429 supporters. Il fallait donc prendre au mieux ce match afin d’évoluer plus sereinement lors de la suite de la compétition. Et quel match ! 18-31 (3 essais – 5 essais)

Et malheureusement pour les Tricolores, le Liban a su trouver la faille, le point de rupture, en toute de fin de rencontre. A dix minutes de la fin d’une deuxième période explosive et électrique, Mitchell Moses donnait l’avantage au score d’un drop (18-19) avant de s’offrir, tout seul, un magnifique essai, en se bottant un coup de pied pour lui-même et conclure entre les poteaux. La France craque. Elle concédera même à cinquième essai.

De belles choses malgré tout

Pourtant les Français auront montré de belles choses. En particulier cette force qu’ils ont su démontrer tout au long du match qui était de répondre. En effet, les Coqs n’ont jamais réussi à prendre l’avantage au tableau d’affichage mais ont eu le mérite de ne pas s’affoler et de réussir, à chaque fois, à recoller au score. L’équipe de France, menée par un excellent Bastien Ader, auteur de deux essais (16, 52′), a fait preuve de courage et de beaucoup de mental, sans jamais laisser s’échapper au score cette puissante formation libanaise. Les efforts répétés défensivement face aux incessantes offensives des Cèdres ont eu raison de la défense bleu-blanc-rouge.

En première période, les Bleus ont notamment fait deux erreurs qui ne leur ont pas permis de prendre ce match crucial par le bon bout. Deux erreurs qui ont abouti à deux essais transformés par les Cèdres. Au bout de 8 minutes, le Liban menait donc 6 à 0. La deuxième est plus grave, une minute avant la pause. Alors que les Français avaient été solides défensivement et inspirés offensivement jusqu’à présent, Thibaut Margalet manque son plaquage et laisse s’échapper son vis-à-vis qui en profite pour transpercer la défense tricolore. C’est le Libanais Tim Robinson qui en profite pour concrétiser. Les équipes retournaient aux vestiaires sur le score de 6-12.

S’appuyer sur ses qualités

Une organisation défensive et une pression offensive rapide et propre. Voilà les qualités que les Tricolores ont montrées cet après-midi. Malheureusement sans succès, mais c’est la piste à suivre pour espérer poursuivre la compétition. A l’image du premier essai inscrit par Bastien Ader à la 16e minute. Les Coqs égalisaient à la suite d’une superbe action collective venue d’une touche. Le mouvement, bien amorcé par le demi de mêlée Théo Fages, traverse le terrain grâce à de nombreuses passes et remises. L’ailier droit Bastien Ader n’a plus qu’à aplatir, même si l’arbitre a dû avoir recours à la vidéo.

Les tricolores entament cette Coupe du monde de Rugby à XIII de la plus mauvaise des façons. Les chances sont infimes désormais pour accéder au quart de final. Il faudra gagner au moins un match. Et quand on voit les deux prochains matches, l’Australie tout d’abord, vendredi prochain, puis l’Angleterre, on se dit que nos Bleus font désormais face au crépuscule de leur compétition.

Joffrey Tridon

Comments
apc
Share With: