Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuCoupe des Confédérations: L’Australie proche de l’exploit face au Chili
soccer

Coupe des Confédérations: L’Australie proche de l’exploit face au Chili

gjfood

L’Allemagne et le Chili se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations où ils seront respectivement opposés au Mexique et au Portugal après la victoire de la Mannschaft face au Cameroun (3-1) et le nul de la Roja contre l’Australie (1-1) dimanche dans le groupe B.

Pendant que les coéquipiers d’Alexis Sanchez, finalement deuxièmes avec cinq points, ont souffert le martyr face aux Socceroos, ceux de Julian Draxler, premiers avec sept unités, ont eux été intraitables face aux Lions Indomptables.

Leaders avant le coup d’envoi de la 3e journée, les double champions d’Amérique du Sud sont ainsi passés très près de l’élimination.

D’abord parce que Troisi a donné l’avantage à l’Australie juste avant la pause (42) et ensuite parce que les joueurs de Juan Pizzi n’ont pas vraiment donné l’impression d’avoir pris conscience de la menace.

Mais, la poussée australienne n’a pas été suivie d’effets et Rodriguez a fini par égaliser d’un pointu (68) au premier fléchissement austral venu. Le choc le 28 juin face au Portugal de Ronaldo sera savoureux…

Au même moment, à distance, Werner venait d’inscrire son 1er but pour l’Allemagne (66) d’une tête piquée et le 2e du soir de sa sélection face au Cameroun. De quoi donner la migraine au champion d’Afrique quelques minutes après l’exclusion confuse de Mabouka (62) puisque l’arbitre avait d’abord attribué le carton rouge à Siani.

Un scenario difficile à encaisser pour les Africains, plus volontaires mais brouillons avant le repos, mais finalement punis juste après avec l’ouverture du score de Demirbay (48) suite à une inspiration de Draxler.

Werner y a ensuite été de son doublé (81), permettant ainsi à l’Allemagne de ne pas douter trop longtemps après la réduction du score camerounaise provoquée par un poignet un peu mou de Ter Stegen (78).

Un scenario qui, avec une équipe expérimentale, offre au sélectionneur Joachim Löw sa 100e victoire en 150 matches, mais qui risque également de raviver d’ici la 2e demi-finale prévue le 29 juin contre le « Tri » mexicain, le débat autour du niveau réel des gardiens de la Mannschaft alors que l’indéboulonnable N.1, Manuel Neuer, est absent en Russie.

Comments
multifocus
Share With:
Tags