fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuCyber-sécurité, espace, éducation, santé : plus d’une dizaine d’accords signés par E. Macron en Australie
MACRON (7)

Cyber-sécurité, espace, éducation, santé : plus d’une dizaine d’accords signés par E. Macron en Australie

franckprovost

A l’occasion de la visite officielle en Australie d’Emmanuel Macron, plus d’une dizaine d’accords institutionnels franco-australiens devraient être signés à l’issue du voyage du chef d’Etat. Le détail des accords vient d’être annoncé. 

La présidence de la République a annoncé ce mercredi la liste des accords institutionnels signés lors de la visite officielle en cours du Président de la République en Australie, qui se terminera ce jeudi. Plusieurs contrats commerciaux devraient être également conclus ou considérés.

Selon l’Elysée, ces accords institutionnels « renforcent la coopération franco-australienne et constituent les graines des partenariats diplomatiques, économiques et politiques et contrats commerciaux de demain« . Sept domaines sont en particulier concernés :

 Défense : accord bilatéral relatif à la fourniture de soutien logistique mutuel entre les forces armées françaises et les forces de défense australiennes

Cybersécurité : lettre d’intention visant à renforcer la coopération cyber entre l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et l’Australian Cyber Security Centre (ACSC)

Santé : (i) lettre d’intention sur la coopération dans le domaine de la prévention et (ii) convention de mise en place du Laboratoire international associé CANECEV (cancer et écologie) entre le CNRS, l’université de Montpellier, l’INSERM et l’IRD pour la France et Deakin University et University of Tasmania pour l’Australie

Espace : accord (sous forme de lettre d’intention) entre le CNES et l’Université de Nouvelles Galles du Sud (UNSW) pour le lancement d’une étude de faisabilité en matière de télédétection hyperspectrale

Formation/coopération universitaire : (i) accord pour la création d’un double-diplôme en ingénierie navale entre l’Ecole nationale supérieure des techniques avancées (ENSTA) Bretagne et l’Université d’Adélaïde et (ii) accord de coopération entre l’Ecole Centrale de Nantes et Flinders University visant à renforcer les équipes du laboratoire commun créé par Centrale et Naval Group sur la fabrication additive et l’hydrodynamique navale

Energies renouvelables : accord de partenariat entre le CNRS et l’Université de Nouvelles Galles du Sud (UNSW) sur la recherche et l’innovation sur les énergies renouvelables dans le cadre de l’Alliance solaire internationale

Sciences / Innovation: (i) renouvellement du Laboratoire International Associé (LIA) ALPhA, porté conjointement par le CNRS, Macquarie University et l’Ecole Centrale de Lyon, (ii) renouvellement du Laboratoire International Associe FUMA (mathématiques) entre le CNRS, l’université Paris-Sud et l’Australian National University (ANU) et (iii) accord d’intention entre le CEA et l’Université de Nouvelles Galles du Sud (UNSW) pour la création d’une co-entreprise Franco-Australienne visant à prendre position de leader mondial de l’ordinateur quantique en technologie silicium (CMOS)

Des contrats commerciaux en cours de finalisation

En plus de ces accords institutionnels, l’Elysée a indiqué que plusieurs contrats commerciaux sont en cours de finalisation et / ou pourraient être signés lors de la visite du Président :

Naval Group : selon l’Elysée, les négociations relatives au contrat cadre du partenariat stratégique (Strategic Partnership Agreement) progressent bien : il s’agit de finaliser les principaux paramètres d’un partenariat de 50 ans. Ces négociations seront vraisemblablement finalisées d’ici fin juin, pour une signature prévue en septembre 2018.

Thales : outre le contrat OneSky, Thales devrait être en mesure de signer un contrat de modernisation des sonars des sous-marins Collins (pour un montant estimé à 150-160m€). Thales est par ailleurs en discussion sur un certain nombre d’autres contrats relatifs au secteur de la défense.

Neoen : l’entreprise devrait signer un contrat d’achat d’électricité (PPA) avec Zen Energy (du groupe GFG Alliance de Sanjeev Gupta, portant sur une durée de 15 ans, dans la région de Victoria.

Autres entreprises : un certain nombre d’autres entreprises françaises, parmi lesquelles Alstom, Keolis, Systra, Airbus ou Bouygues restent positionnées sur plusieurs nouveaux projets de contrats. De plus, l’accélérateur français INCO a pour ambition de développer un incubateur à Sydney et d’accompagner jusqu’à 100 start-ups australiennes dans leur croissance d’ici à 2020.

Enfin, Business France lancera le premier Programme d’accélérateur dédié à l’industrie maritime australienne. Dans ce contexte, 6 à 8 PME et ETI françaises ont été sélectionnées et se verront remettre ce jeudi, par le Président de la République française, leur ticket d’entrée pour cet accélérateur : Squad, Adexflow, Gerrard Perrier Industrie, Socitec, Sabella Setec.

Photo : Le Courrier Australien


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: