Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuCyclone Debbie : des pillards profitent des inondations dans le Queensland
pillards queensland

Cyclone Debbie : des pillards profitent des inondations dans le Queensland

 

Après le passage du cyclone Debbie, l’est de l’Australie est victime d’importantes inondations. La ville de Rockhampton, située au nord de Brisbane, se prépare à faire face à la montée des eaux et s’inquiète d’éventuels pillages. 

 

Rockhampton est victime d’inondations tardives après le passage du cyclone Debbie. Alors que les habitants se préparent à faire face à la montée des eaux, les autorités s’attendent à une multiplication des pillages des demeures inoccupées. Les effectifs de police ont été augmentés et des hélicoptères survoleront la ville afin de dissuader les éventuels pillards.

La police s’inquiète aussi de comportements néfastes qui pourraient aggraver la montée des eaux dans certaines zones de la ville. Des mesures similaires ont été adoptées à Lismore, en Nouvelle-Galles du Sud, après que de nombreux pillages aient été rapportés.

Dans un communiqué cinglant, le département de police de Lismore s’en est violemment pris aux malfrats :

 

« Les habitants de [la ville] ont souffert de lourdes pertes humaines et matérielles provoquées par les inondations… N’ont-ils pas assez souffert que des individus leur volent les biens qu’ils ont laissés ! »

 

La montée des eaux du fleuve Fitzroy, à Rockhampton, a déjà isolé une trentaine d’habitations et 2 000 autres seraient concernées dans les prochaines heures. Bien que le Bureau Météorologique a revu à la baisse ses prévisions, évaluant l’apogée des inondations à 9 mètres au lieu de 9,40 mètres, les conséquences sur la ville seront tout de même considérables.

La maire, Margaret Strelow, s’inquiète de l’impact d’une inondation prolongée sur l’économie locale. Plus de 2 000 personnes devraient ainsi être mises à l’arrêt pour le reste de la semaine.

 

Les dégâts sont estimés à plus de 35 millions de dollars, surpassant le coût des inondations de 2011.

 

Elise Conrath


Sources : 

www.news.com.au

www.couriermail.com.au

Comments
APC_home
Share With: