Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuCyclone Debbie : les policiers continuent de distribuer des amendes à Brisbane
Post-Cyclone Debbie Brisbane

Cyclone Debbie : les policiers continuent de distribuer des amendes à Brisbane

Malgré des pluies torrentielles et des vents cinglants jeudi dernier suite au cyclone Debbie, les agents du conseil municipal de Brisbane ont bravé les éléments pour donner des contraventions aux résidents.

Ordre non-universel de trouver refuge donné à la population

Alors que la majorité des forces de l’ordre, le Premier ministre du Queensland et le maire de la ville conseillaient fortement de rester à l’abris pour des raisons de sécurité, ces agents sont restés dans les rues. Un porte-parole de la mairie de Brisbane a expliqué que les fonctionnaires non-nécessaires ont eu l’autorisation de quitter leur lieu de travail lors des intempéries de jeudi dernier.

« Nous avions besoin des membres du Rapid Response Group jeudi dernier, afin de gérer les embouteillages et les problèmes de sécurité routière. Avec ces pluies incessantes et le nombre élevé de véhicules présents sur les routes municipales, la sécurité était notre priorité. » s’est exprimé le porte-parole.

Sophie Jane, qui habite à Brisbane, a décidé de contester l’amende de 91$ trouvée jeudi sur son véhicule. En effet, elle avait garé sa voiture sur un stationnement réservé à Fortitude Valley, avant de courir sous la pluie pour rejoindre son lieu de travail. Dans la précipitation, elle a oublié de payer son ticket de parking. Ms Jane était hors de sa voiture pendant environ 40 minutes selon elle, attendant que la pluie se calme avant de rejoindre son véhicule.

« Horrifiée, choquée et stupéfaite ne suffisent pas à décrire ce que je ressens » dit-elle. « Cela résume bien la municipalité de Brisbane et le peu d’attention qu’elle porte à notre communauté en temps de désastre. »

Ses mots ont été contredits par un autre porte-parole, qui a affirmé que le véhicule était stationné illégalement, et « ajoutait aux embouteillages ». De plus, « les résidents pensant avoir écopé d’une contravention non justifiée peuvent à tout moment bénéficier du processus d’appel en trois étapes. »

Fairfax Media a demandé à la mairie combien de contraventions ont été données jeudi dernier, mais cette question est restée sans réponse.

Les fonctionnaires sollicités pour protéger les résidents

D’autres fonctionnaires travaillant dans les lieux publics, notamment les bibliothécaires, sont restés durant cette météo difficile afin de garder ces bâtiments accessibles.

« Toutes les bibliothèques étaient ouvertes jusqu’à 17h jeudi dernier, à l’exception de la bibliothèque Stones Corner, qui se trouvait en zone inondable. Les bibliothèques municipales étaient très peuplées, certaines ayant accueilli jusqu’à 1000 visiteurs, dont beaucoup étaient des élèves ou étudiants. La mairie tenait à garder ces bâtiments ouverts, afin d’offrir un lieu de refuge aux résidents. » a ajouté le porte-parole.

De manière générale, les commerces ont fermé, envoyant leurs employés chez eux jeudi matin afin d’éviter au plus possible les pluies et inondations.

Source : BrisbaneTimes

Comments
gjfood
Share With: