Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuDans le NSW, la construction d’une clôture de protection contre la faune sauvage
cloture

Dans le NSW, la construction d’une clôture de protection contre la faune sauvage

aircalin

Une clôture ayant coûté 2.2 millions d’AU$ a été construite dans l’ouest de la Nouvelle-Galles du Sud pour limiter la population de kangourous et empêcher les animaux sauvages tels que les chèvres et les chiens d’entrer sur les propriétés agricoles.

Ce projet, baptisé « Gilgunnia Cluster Fence », est le premier du genre dans cet état et s’est inspiré des clôtures construites dans le Queensland qui ont prouvé leur efficacité contre les chiens sauvages.

M.Hague est fermier. Il veut protéger ses pâturages des animaux sauvages. « Nos propriétés jouxtent le bush et dès que la saison sèche commence, les kangourous et les chèvres sauvages dévorent nos prairies et les assèchent. Nous ne voulons pas nous débarrasser totalement des kangourous mais nous voulons contrôler la population. »

Le plus gros défi d’un tel projet a été de convaincre les voisins de participer. Le gouvernement fédéral a contribué à hauteur de 584 000 AU$ mais les propriétaires ont dû financer le reste. Au final, « les fermiers protégés par la barrière sont très soulagés et très contents que le projet ait abouti » certifie M.Hague.

Dans le Queensland, l’expérience avait également été très positive et certains fermiers comme Will Roberts affirment qu’en un an, la clôture était remboursée. En 2014 il enregistrait un taux de mortalité très élevé chez ses agneaux — seuls 14% étaient marqués. En 2015, après la construction de la barrière de protection, il en a marqué 87%.

M.Hague est convaincu qu’il en sera de même chez lui : « c’est un gros investissement mais il en vaut la peine. »

 

Source : www.abc.net.au

>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

 

Comments
gjfood
Share With: