fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeCultureDe l’origine du sapin de Noël
Xmas tree

De l’origine du sapin de Noël

gjfood

Un beau sapin décoré et illuminé est désormais le symbole de Noël. Mais d’où vient cette tradition ?

Les plantes et arbres au feuillage persistant ont été utilisés pour célébrer l’hiver depuis des milliers d’années, bien avant l’avènement de la chrétienté.

Les païens d’Europe utilisaient des branches de sapin pour décorer leurs maisons pendant le solstice d’hiver. Les premiers Romains ornaient leurs temples de feuillages persistants lors des Saturniales, et pour les Egyptiens, des feuilles de palmier faisaient partie intégrante du culte de leur dieu Ra.

« L’idée de faire entrer des feuillages persistants dans les maisons, qui symbolisent la fertilité et la vie nouvelle au cœur de l’obscurité hivernale, est typiquement païenne » résume le Dr Wilson de l’Université de Sydney.

 

De l’arbre païen au symbole de la chrétienté

Plusieurs théories et légendes expliquent comment le sapin est devenu un symbole de chrétienté.

L’une l’attribue au moine bénédictin Boniface, connu pour son rôle de missionnaire en Allemagne au XVIIIème siècle.

« L’histoire raconte que Boniface a croisé des Allemands en train de faire des sacrifices devant un énorme chêne — les chênes étaient sacrés pour le dieu Thor » raconte le Dr Wilson. « Boniface a saisi sa hâche et a abattu le chêne afin d’interrompre ce culte païen. Les personnes présentes s’attendaient à ce qu’il soit foudroyé sur le champ mais ça n’est pas arrivé. Boniface en a profité pour les convertir. La légende dit qu’ensuite un sapin a poussé sur le chêne abattu. C’est ainsi qu’il est devenu un symbole du Christ — sa forme triangulaire représente aussi la trinité. C’est l’une des origines les plus connues du sapin de Noël.

Les sapins de Noël actuels sont apparus en Allemagne de l’Ouest au XVIème siècle lorsque les chrétiens ont fait entrer des sapins dans leur maison et les ont décorés avec du pain d’épices, des noix et des pommes.  C’est au XVIIème que les décorations se sont développées – feuilles d’or, bougies…. La tradition s’est répandue dans la noblesse et dans les cours royales d’Europe au début du XIXème siècle. Aux Etats-Unis le sapin de Noël a continué d’être considéré comme une tradition païenne étrangère jusqu’au milieu du XIXème siècle.

 

Le rôle de la reine Victoria et du prince Albert

Bien qu’apparu en Allemagne, c’est la reine Victoria et le prince Albert qui l’ont popularisé dans les années 1840-1850.

La mère de la reine Victoria, la princesse Victoria de Saxe-Coburg-Saafled, était allemandeet avait grandi avec cette tradition.

Mais l’idée de décorer un arbre complet n’était pas répandue chez les Britanniques, jusqu’à ce qu’un dessin de la famille royale festoyant autour d’un arbre de Noël au château de Windsor soit publié par le Illustrated London News en 1848.

Victoria et Albert était des souverains populaires et bientôt chaque foyer avait son propre sapin de Noël décoré avec des bougies et des confiseries. Deux ans plus tard, le même dessin était publié aux Etats-Unis — la moustache d’Albert et la couronne de Victoria en moins, pour faire plus américain. C’était la première image largement diffusée d’un sapin de Noël dans le pays et ce fut bientôt la nouvelle mode.

 

Les sapins de Noël d’aujourd’hui

Aujourd’hui, on observe une grande variété d’arbres de Noël, naturels et artificiels.

La tradition de décorer un arbre est désormais partagée par des millions de personnes à travers le monde, indépendamment de leur culture ou religion. « Ici en Australie nous avons adopté les traditions de Noël européennes sous tous leurs aspects » souligne le Dr Wilson. « Nous mangeons du poisson et des crevettes, etc… mais globalement nous restons proches des traditions. Le fait que nous soyons nombreux à manger de la dinde ou du jambon de Noël, que nous placions nos cadeaux sous le sapin, c’est quelque chose qui nous lie à nos racines européennes. »

Source : abc.com.au

 

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
NCT
Share With: