Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuDernière voiture fabriquée en Australie : « la fin d’une ère » (M.Turnbull)
Holden last car

Dernière voiture fabriquée en Australie : « la fin d’une ère » (M.Turnbull)

multifocus

Après pratiquement 100 ans de construction automobile, Holden, la division australienne de General Motors, a arrêté sa dernière chaîne de production dans l’usine d’Elisabeth, en banlieue nord d’Adélaïde. Cette décision est consécutive à plusieurs années économiquement difficiles pour la société. Holden importera désormais d’Europe, d’Amérique du Nord et de l’Asie tous les modèles qu’elle vend aux Australiens — 20 nouveaux modèles sont attendus d’ici 2010.

C’est un coup dur pour l’industrie automobile australienne qui a vu Ford arrêter la production australienne de ses voitures l’an dernier. Quant à Toyota, elle avait aussi stoppé sa production australienne en fermant son usine d’Altona un peu plus tôt ce mois-ci. L’usine d’Elisabeth était la dernière à produire des voitures sur le sol australien.

Cette usine avait été ouverte en 1963. A son apogée, entre 2003 et 2005, elle produisait environ 780 véhicules par jour et employait 50 000 personnes chez plus de 120 fournisseurs en Australie.

La toute dernière voiture est sortie de l’usine ce vendredi 20 octobre, sous les acclamations d’environ 1000 ouvriers travaillant ou ayant travaillé chez Holden. Il s’agit d’une Commodore V8 sedan rouge, la 7 687 675èmevoiture fabriquée par Holden en Australie ; elle sera conservée comme pièce de musée, probablement au siège de la société Holden à Melbourne.

Richard Philipps directeur de la production, a fait le parallèle entre ce dernier véhicule et le premier modèle, une 48-215 sortie en 1948 des lignes de production de Port Melbourne : « Il y a 69 ans, le premier ministre Ben Chifley avait commenté l’arrivée du premier véhicule produit en Australie en disant « C’est une beauté ». Aujourd’hui, lorsque j’ai vu cette dernière voiture passer devant moi en fin de ligne de production, j’ai pensé « C’est une beauté ».

D’après le directeur général de Holden en Australie, M.Devereux, plusieurs facteurs ont contribué à l’arrêt de la production en Australie : un dollar australien qui reste fort face aux principales monnaies d’échange, un coût de production local assez élevé et un marché intérieur relativement restreint. Face aux problèmes économiques du constructeur, le gouvernement n’a rien pu faire. Le Premier Ministre australien s’est dit très triste comme tout le monde, et a ajouté que c’était la fin d’une ère.

Cependant 700 employés de la marque, dont 300 ingénieurs et designers, continueront à travailler à Port Melbourne sur des modèles de marques étrangères destinés au marché australien.

Sources : ABC, News.com.au


Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Comments
gjfood
Share With: