Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuEight Pools : d’une plage sauvage à un paradis caché très prisés des touristes
eightpools

Eight Pools : d’une plage sauvage à un paradis caché très prisés des touristes

Avec des températures dépassant les 30°c chaque week-end, les habitants de Sydney n’ont d’autre choix que de déserter le centre-ville et d’envahir la côte pour se rafraîchir. Mais alors que les plages ne cessent d’accueillir de plus en plus de baigneurs en quête de fraîcheur, vous ne trouvez plus de place où vous garer, votre place habituelle est prise d’assaut par une famille sur la plage et vous êtes obligés de supporter le couple amoureux assis devant – voire sur – votre serviette  ! Bref, vous vous sentez oppressé !!

Alors si vous en avez marre d’être collé à la serviette de votre voisin de baignade et que vous n’arrivez plu à profiter de la vue de ces plages – Bondi ou Coogee par exemple – sachez que nous avons la solution à tous vos problèmes : les Eight Pools !

 

8pools

Eight Pools / Photo prise par François Chassaigne

Situées au sein du Royal National Park de Sydney, les Eight Pools font office de paradis perdu à seulement quelques heures de la ville australienne.  Internationalement connues pour sa piscine naturelle en forme de 8, les Eights Pools sont en réalité une multitude de petites piscines naturelles accolées les une aux autres, accueillant chaque année de nombreux touristes pour un selfie prisé ou une petite baignade entre amis. Cet endroit paradisiaque n’est, néanmoins, accessible qu’aux heures de marée basse, où la mer laisse apparaitre un chemin rocailleux menant tout droit à ces piscines.

Enfin, si vous voulez également profiter du cadre de rêve, en attendant le moment propice pour aller découvrir ce trésor naturel, n’hésitez pas à vous arrêter sur la plage Burning Palms Beach située aux abords des Eights Pools.

 

Si vous rêvez de sable fin, de grande étendue et surtout de tranquillité « this is the place to be ». Cette plage surveillée, mais néanmoins sauvage, vous promet un moment relaxant où seul le bruit des vagues se fait entendre. Alors avant de prendre un bain de foule au cœur des Eight Pools, faites une halte sur cette plage dépaysante.

N’attendez plus, enfilez votre maillot de bain et prenez votre appareil photo direction le Royal National Park,  à la découverte de ces paradis perdus que vous offre la nature.

 


Comment se rendre aux Eight Pools avec les transports en commun ? 

Comme bien d’autres destinations aux environs de Sydney, il est possible de ce rendre aux Eights Pools en train. Il vous faut pour cela prendre le train à la gare de Central (South Coast Line) en direction de Port Kembla et descendre à l’arrêt Otford Station. Il se peut qu’un trajet direct ne soit pas disponible lors de votre sortie, il vous faudra alors prendre deux trains : premier train en direction de Kiama, arrêt à Helensburgh Station puis attendre le train pour Port Kembla et sortir à Otford Station.

Le trajet en train dure 2 heures 30 minutes, selon les changements que vous aurez à effectuer.

Enfin, une fois arrivée en gare de Otford Station, il ne vous reste plus qu’à emprunter une côte à pied, puis à traverser la route, vous diriger sur le sentier sur votre gauche et votre balade pour atteindre les Eight Pools pourra commencer (compter entre 1heure et 1 heure 30minutes pour effectuer ce trajet). Si vous continuez à marcher le long de ce sentier balisé, vous débuterez par un chemin boisé où vous pourrez apercevoir la mer et parfois même des animaux marins (alors ouvrez l’oeil).

La fin du chemin se fait sur une colline qui vous mènera directement à la Burning Palms Beach où vous pourrez apprécier la beauté et le calme du paysage.

Attention

N’oubliez pas de vérifier les heures de marée pour découvrir les Eight Pools et ne vous faites pas piéger par la montée des eaux. Bien que magnifique, ce lieu reste avant tout naturel et dangereux lorsque la mer reprend sa place. Chaque année,  les secours australiens sont obligés d’intervenir et de venir en aide à plusieurs touristes un peu trop aventureux.

N’oubliez pas non plus de vérifier l’heure des derniers trains à destination de Central, et prévoyez votre retour en comptant la marche retour à effectuer.


Photo article prise par Inès HIRIGOYEN

Comments
Share With:
Rate This Article

Actuellement en troisième année à Sciences Po Toulouse, j'effectue un stage au Courrier Australien pour une période de cinq mois dans le cadre de mon année de mobilité. Attirée par le métier de journaliste et par le monde médiatique en général, j'accrois année après année mon expérience dans ce domaine. J'ai ainsi créé mon blog de "voyage" me permettant d'évoquer mes expéditions en Australie et les futures aventures en Argentine (mobilité académique) : www.onmyroadweb.wordpress.com

ines.hirigoyen@sciencespo-toulouse.net