Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuELECTIONS LEGISLATIVES: Les Conseillers consulaires dénoncent la « privation de l’expression démocratique »
vote

ELECTIONS LEGISLATIVES: Les Conseillers consulaires dénoncent la « privation de l’expression démocratique »

aircalin

Sydney, le 6 juin 2017

 

Mesdames et Messieurs les Sénateurs représentants les Français de l’Etranger,

 

Nous, Conseillers consulaires d’Australie, de Fidji et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, tenons unanimement et sans aucun délais vous saisir quant à l’intolérable privation de l’expression démocratique par voie de courrier des électeurs de notre circonscription consulaire aux élections législatives des 4 et 18 juin.

Cette situation intervient de surcroit dans le contexte – que nous déplorons vivement – de la suspension du vote électronique mis en œuvre aux élections législatives de 2012 et aux élections consulaires de 2014, dont notre conviction est qu’il reste le moyen de vote évident et incontournable pour les français de l’étranger.

Nous tenons ici à nous faire officiellement l’écho auprès de vous de l’absence in fine de vote par correspondance compte tenu que les délais impartis n’ont pas permis, en pratique, de recevoir (i) ni la propagande de campagne (ii) ni les kits de vote par correspondance.

 

Cet état de fait a été consigné par les délégués des candidats au procès-verbal du bureau centralisateur de l’Australie. Ainsi près de 3900 (circa 25% des inscrits) de nos compatriotes avaient déclaré souhaiter voter par correspondance ou par internet et n’auront in fine pas été en pratique autorisés à le faire.

D’où un taux facial de participation de 20,6% le 4 juin 2017 (1er tour de l’élection législative) contre 51,2% le 7 mai 2017 (2nd tour de l’élection présidentielle). Compte-tenu de la géographie de l’Australie et de la dispersion des électeurs français vivants dans ce pays ; et pour une mise en œuvre efficace du vote par correspondance, il serait nécessaire que les kits de vote arrivent au moins 5 jours ouvrables avant la date du scrutin.

Nous vous demandons de bien vouloir relayer auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères et de ses services notre demande d’éclaircissements de cette obstruction matérielle à l’expression du droit de vote de nos concitoyens d’Australie, Fidji et Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Nous tenons à toutes fins utiles à noter les efforts déployés par le Consulat Général de Sydney afin de gérer, dans un cadre contraint, l’impact de cette situation.

 

Bien sincèrement à toutes et tous,

 

Bernard Le Boursicot – Vice-Président du Conseil consulaire

Danièle Kemp – Conseillère consulaire

Sébastien Vallérie – Conseiller consulaire

Jean-Philippe Grange – Conseiller consulaire

Marie-Claire Guilbaud – Conseillère consulaire

Comments
franckprovost
Share With: