fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuEmbouteillages à Sydney : combien de temps perdez-vous ?

Embouteillages à Sydney : combien de temps perdez-vous ?

tfm

Selon une nouvelle étude qui a révélé quelles étaient les routes les plus congestionnées de Sydney, les travailleurs du quartier des affaires qui font la navette chaque matin ajoutent 11 minutes, en moyenne, à leur trajet en comparaison avec la même route à minuit sans circulation.

Les chercheurs du Grattan Institute ont recueilli les estimations de trajet de Google Maps 25 fois par jour sur six mois parmi des centaines de routes de Sydney, dont 41 menant au quartier des affaires. Il en résulte que les résidents de Cremorne sont ceux qui perdent le plus de temps pour un trajet vers le quartier des affaires chaque matin. Un déplacement prend moins de huit minutes à minuit, et grimpe à 119 % au matin, soit 17 minutes.

Les voyageurs vivant à Ashfield, Drummoyne et Balgowlah souffrent également d’un trajet double chaque matin en raison de la circulation.

Cependant, ce sont les travailleurs à la périphérie de Sydney qui sont les plus pénalisés en termes de minutes perdues dans les embouteillages chaque matin.

Un travailleur de Campbelltown passe environ 77 minutes chaque matin sur une route qui prendrait 44 minutes sans circulation. Cette pénalité de 33 minutes est la plus importante enregistrée.

Les voyageurs de Liverpool passent 65 minutes au lieu de 34 minutes, une addition de 31 minutes, soit 91 % de plus, qui classe ces pauvres travailleurs dans le top 10 des routes les plus congestionnées.

Cependant, selon Marion Terrill, directrice du programme des transports du Grattan Institute, construire plus de routes ne répondrait pas au problème. « N’écoutez pas les politiciens qui vous disent qu’il faut de nouvelles routes pour arrêter les embouteillages. Nous avons besoin de solutions plus concrètes. »

En général, comme la plupart des Sydneysiders (86 %), ne font pas la navette vers le quartier des affaires chaque jour, ils ne souffrent que d’un retard de cinq minutes pour leur trajet le matin.

Mais pour les voyageurs vivant en banlieue, ce trajet quotidien est un calvaire.

Parmi les raisons de ces embouteillages, on trouve les ponts et le manque de moyens de transports. Si vous additionner ces deux « coupables », vous obtiendrez une circulation cauchemardesque sur les routes.

 

Source : smh.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Comments
nbarney
Share With: