fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuEnquête sur la photo d’une femme avec un joey décapité
joey

Enquête sur la photo d’une femme avec un joey décapité

franckprovost

L’association de protection des animaux, RSPCA NSW, est actuellement en train d’enquêter sur une image choquante qui met en scène une femme avalant un joey (un bébé kangourou ndlr.) décapité.

La photo, extrêmement violente, a été postée sur facebook le 26 novembre depuis le compte de la chasseuse Natalie Cepeniuk, qui a été la petite amie du célèbre Lachlan McAleer de Farmer Wants a Wife.

A côté de la photo vite devenue virale, Mme Cepeniuk a écrit : « J’ai peut-être une gorge trop profonde pour le cou de ce joey, » suivi de plusieurs émoticônes de bières et de rires.

Cette image a bien évidemment provoqué la colère et les condamnations de nombreux internautes après qu’un post d’un activiste ait attiré l’attention de la foule ce weekend.

Face à cette vague de colère, Mme Cepeniuk s’est défendue en expliquant que le joey était déjà mort quand la photo a été prise. Elle avait accidentellement écrasé la mère et a «humainement abrégé les souffrances du joey ».

Malgré cette barbarie, il n’y a aucune preuve que les actions de Mme Cepeniuk ont violé les lois sur le bien-être des animaux.

Selon le Department of Environment Code of Compliance sur la chasse aux kangourous, si une femelle est tuée, elle doit être examinée et si un joey est dans sa poche, lui aussi doit être supprimer.

Sur sa page Facebook, Mme Cepeniuk semble être déconcertée que cette photo ait autant attiré l’attention.

« Je n’ai pas abattu la mère. J’aurais pu continuer à conduire et laisser le bébé mourir de faim ou être dévoré par des fourmis dans la poche, mais je ne l’ai pas fait. »

 

Source : 9news

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
franckprovost
Share With: