Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuEst-il temps d’examiner votre prêt immobilier ?
immobilier

Est-il temps d’examiner votre prêt immobilier ?

nbarney

 

Est-il temps d’examiner votre prêt immobilier ?

De nombreux propriétaires et investisseurs achètent une propriété et oublient de checker régulièrement leur prêt immobilier. Ils vivent leur vie, payent le solde mensuel minimum, et espèrent rembourser leur maison après 20, 25 ou même 30 ans.

Mais il y a un meilleur moyen d’en finir avec votre prêt hypothécaire et de placer votre argent plus intelligemment.

Profitez des faibles taux d’intérêt

Les taux d’intérêt sont faibles depuis longtemps, mais nous savons tous que cela ne durera pas. Si vous pouvez maximiser vos versements pendant que les taux sont faibles, une plus grande partie de votre argent payera le principal au lieu d’aller vers les intérêts.

Rembourser votre prêt le plus vite possible a également deux avantages : vous économisez des frais d’intérêts, et en payant le principal, une hausse future du taux d’intérêt ne vous affectera pas autant.

La différence qu’une augmentation faible du taux d’intérêt peut faire sur un prêt immobilier est important – sur un prêt de 500 000 $, une hausse d’1 % verra vos paiements grimper à 300 $ par mois.

Avez-vous vraiment la meilleure offre ?

Les créanciers, comme telcos et autres assureurs privés, comptent sur votre paresse et votre inaction pour vous empêcher de profiter de la meilleure offre disponible sur le marché. Ils savent très bien que la plupart des gens signent et oublient, et ils ne vont pas vous informer s’ils (ou leurs compétiteurs) proposent une meilleure offre ou un taux d’intérêt plus faible. L’indifférence des clients est le meilleur ami de la banque.

Alors, c’est à vous de vous informer sur votre prêt et des offres disponibles. Tous les 12 ou 18 mois, faites une recherche. Avez-vous le meilleur taux d’intérêt ? Est-ce qu’un autre créancier a une offre plus avantageuse, comme un compte de compensation ? Et les points de récompense ?

Potentiellement, vous pouvez économiser énormément et vous pouvez peut-être profiter d’autres offres avec un peu de recherche. Cependant, avant de changer de créancier, discutez avec votre courtier hypothécaire des offres sur le marché qui pourraient convenir à votre situation.

Réduire votre dette de prêt immobilier avant d’attaquer votre dette d’investissement

Contrairement à un emprunt aux fins d’investissement, le prêt hypothécaire sur votre propriété n’est pas déductible fiscalement. Ainsi, il vaut mieux payer votre prêt le plus vite possible, plutôt que de réduire votre dette d’investissement. De cette façon, vous minimisez l’intérêt que vous payez, tout en profitant des avantages fiscaux disponibles.

Si vous avez des rentrées inattendues, comme une promotion ou un remboursement d’impôt, canalisez cet argent vers votre prêt et voyez-le diminuer.

Des petits changements peuvent avoir un impact important

Payer un petit extra a un impact énorme sur votre prêt – c’est la magie des intérêts composés, un montant faible s’ajoute chaque mois.

Nous dépensons tous de l’argent pour des petites choses par-ci par-là comme une tasse de café et un sandwich, ou une nouvelle paire de jeans inutile, et nous nous disons « ce n’est pas quelques dollars qui changeront grand-chose ».

Malheureusement, quelques dollars peuvent changer la donne et vous permettre de venir à bout de votre prêt plus rapidement. Par exemple, si vous arrêtez de dépenser 12 $ par semaine en cafés et sandwichs, et prenez un repas chez vous, vous pouvez placer ces 50 $ par mois dans votre prêt.

Sur un prêt immobilier de 300 000 $, un extra de 50 $ par mois vous sauvera un an d’intérêts, soit une économie de 12 500 $.

Imaginez les percées que vous pourriez faire sur votre prêt si vous économisez un petit extra chaque mois. Faites un versement supplémentaire de 500 $ par mois, et vous économiserez 80 000 $ d’intérêts, ce qui vous acquittera de votre dette 8 ans plut tôt. Il est également possible de calculer les économies que vous pourriez faire, basées sur le montant du prêt, le taux d’intérêt et les versements supplémentaires que vous envisagez, en utilisant des calculateurs comme celui de Westpac.

En résumé, si vous n’avez pas examiné votre prêt récemment, cessez la procrastination, prenez vos papiers et cherchez les meilleures offres sur le marché. Les banques sont extrêmement compétitives et peuvent parfois être ouvertes aux négociations, en particulier si vous désirez changer de créancier. Un bon courtier peut toujours vous aider à naviguer entre les banques, ce qui vous épargnera des heures de recherche.

 

Source: Multifocus Properties and Finance/Philippe Brach

Philippe 1

Philippe Brach, CEO Multifocus Properties and Finance, is the author of ‘Creating Property Wealth in any Market’.

With his 25 year background in corporate finance and accounting, as well as his experience as a property investor, real estate agent and finance broker, he has turned his passion for property into a unique investor-focused business.

He works with those new to investing – looking at building a property portfolio – as well as experienced investors considering their next step. Visit www.multifocus.com.au or call 1300 266 350.

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Comments
gjfood
Share With: