Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuEtude des requin-baleines : la NASA à la rescousse

Etude des requin-baleines : la NASA à la rescousse

aircalin

Le mystère qui entoure les requin-baleines, notamment leur terrain de jeu et leur manière de se reproduire, déroute les scientifiques depuis des années.

Dans ce contexte, une technologie de la NASA va permettre d’en savoir plus.

Grâce à un algorithme complexe inventé par la NASA pour dresser une carte des étoiles, Brad Nomran, scientifique en Australie-Occidentale, et son équipe peuvent identifier et suivre ces mammifères. Ceux-ci sont en effet dotés de motifs dorsaux semblables à des constellations qui constituent leur empreinte digitale.

Des milliers de scientifiques, amateurs et touristes à travers monde ont contribué au dernier projet de Brad Norman « WildBook » pendant des années, en partageant en ligne des photos de l’espèce en voie de disparition.

« Il y a énormément de points de rendez-vous que nous ne connaissions pas et nous avons découvert, par exemple, qu’elles reviennent chaque année à Ningaloo, en particulier un couple qui fait le voyage depuis 20 ans, » a déclaré Brad Norman.

Avec plus de 1400 visites, Ningaloo, en Australie-Occidentale, semble être l’un de leur endroit préféré. Mais elles ont également été repérées aux Maldives, aux Philippines, au Mozambique, au Mexique et dans les iles Galapagos.

Les jeunes mâles sont souvent identifiés, les femelles plus âgées étant plus rares. Leurs zones de reproduction, elles, demeurent inconnues.

Une seule femelle a été découverte dans une pêcherie dans les année 1990 à Taiwan, avec 300 embryons dans le ventre.

Les requin-baleines sont rares. Leur nombre est en déclin en raison d’une chasse démesurée pour leur viande et leurs nageoires. Ils sont désormais « espèce en voie de disparition ».

« Sur une échelle globale, ils connaissent des difficultés, reconnait Brad Norman, mais nous voulons montrer que le tourisme peut être bon pour eux, comme à Ningaloo. »

Si vous êtes intéressé, vous pouvez aider le scientifique et son projet WildBook à l’adresse suivante.

 

Source : 9news

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
apc
Share With: