fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuFeu à Shark Bay : la police publie un message rageur sur Twitter
feu

Feu à Shark Bay : la police publie un message rageur sur Twitter

franckprovost

La police d’Australie-Occidentale basée dans la région de Gascoyne a choisi de passer par facebook pour s’adresser aux personnes suspectées d’avoir allumé des feux de camps interdits en cette saison. En réaction à la publication, de nombreux internautes se sont insurgés considérant que les accusations ciblaient les communautés aborigènes.

Une interdiction de feu totale a été instaurée dans la région de Shark Bay en raison des températures élevées qui ont mis l’été en surchauffe. Mais des individus ont décidé d’outrepasser les consignes et d’allumer un feu de camp sur la plage le soir du réveillon du nouvel an. Bien que rien ne puisse confirmer que le feu a été allumé volontairement et par qui, la police a fait le choix d’utiliser les réseaux sociaux pour dire sa colère.

wapol4

« Bien qu’il y ait une interdiction totale de feu, les suspects habituels dans cette communauté considère que la loi ne s’applique pas à eux. Il est difficile de croire que ces mêmes personnes sont supposées représenter l’environnement #toujourspascompris #fb#animaux. »

Sur facebook, les internautes n’ont pas tardé à réagir, considérant que les Aborigènes étaient ciblés et rappelant que la population a longtemps été considéré comme « animaux » selon l’Acte qui régissait la Faune et la Flore avant 1967.

De son côté, la police de Shark Bay a réfuté les intentions qu’on lui prête, précisant qu’il n’y avait, dans cet événement, « aucun lien menant vers la communauté aborigène ». Toujours selon la police, le post était destiné à un groupe spécifique de personnes connues pour être liées à questions environnementales. Il y aurait des références claires à ces individus et, sachant que ces feux surviennent de manière récurrente chaque nouvel an, cela expliquerait la frustration de la police.

Le message publié sur Twitter, diffusé ensuite sur facebook puis supprimé depuis, avait surtout pour objectif de sensibiliser la communauté locale aux enjeux environnementaux et à cette interdiction de feu. Tous les internautes ne sont peut-être pas au courant des impacts locaux de cette affaire.

Source : sbs

———————————————————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
NCT
Share With: