Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuFeu vert pour une salle de shoot expérimentale à Melbourne
drogue

Feu vert pour une salle de shoot expérimentale à Melbourne

tfm

Le premier ministre du Victoria, Daniel Andrews, a finalement décidé d’approuver l’ouverture d’une salle de shoot expérimentale dans le centre de Melbourne. La pression de l’opinion publique face à une véritable explosion de consommation d’héroïne dans l’état a eu raison de ses réticences initiales.

Le ministre de la santé mentale, Martin Foley, a expliqué que le cabinet avait approuvé cet essai après avoir consulté tous azimuts. Il a également rappelé les faits : « Le nombre de Victorians morts d’overdose a doublé depuis 2012. Il y a désormais plus de décès causés par la drogue que par les accidents de la route. » Ces 12 derniers mois, 34 personnes sont mortes de ces ravages dans un périmètre de 4 pâtés de maisons près de Victoria Street.

L’essai sera mis en place sur la base d’un texte présenté au parlement en février par Fiona Patten du Reason Party. Celle-ci se félicite de la volte-face du premier ministre. « Ma proposition a été portée par le plaidoyer incessant de familles au désespoir et de ceux qui sont en première ligne, les personnels paramédicaux, résidents, chercheurs et professionnels de santé. ( …) Toutes les morts inutiles de North Richmond cette année sont à elle seules une bonne raison pour agir comme le gouvernement a décidé de le faire. »

L’opposition, elle, dénonce un retournement du gouvernement sur le sujet. Emma Kealy, porte-parole sur la santé mentale a expliqué que cette salle de shoot rendrait le travail des policiers plus difficile. « Ils seront obligés de fermer les yeux sur la consommation et la possession de drogue dans cette salle et nous savons qu’ils n’auront pas de ressources supplémentaires pour gérer la hausse vertigineuse de la criminalité que génèrent les trafics de stupéfiants dans le Victoria. »

60 000 seringues sont actuellement distribuées chaque mois par le North Richmond Health Service où la salle de shoot sera installée. La zone est considérée comme « l’épicentre » du problème de l’héroïne dans le Victoria, affirme Mme Patten. « Les personnes dépendantes à l’héroïne pourront en prendre sous surveillance médicale ; mais surtout, cela permettra de les orienter vers des programmes de désintoxication et à terme de les aider à reprendre leur vie en main. Le centre de North Richmond a été choisi car il dispose d’un ensemble de services spécialisés dont un dédié aux problèmes d’addiction et un autre pour la santé mentale. »

D’après Mme Patten, ce centre bénéficiera également aux résidents du quartier, dans les rues et les jardins duquel les héroïnomanes se piquent actuellement au vu et au su de tous. Autre avantage : la police sera moins sollicitée et pourra se consacrer plus efficacement à d’autres missions de sécurité.

Une nouvelle législation sera probablement nécessaire, mais le Labor devrait pouvoir compter sur les voix nécessaires en dehors de ses propres rangs, notamment celles des Greens, de Fiona Patten, et Vote 1 local jobs.

Traduction et adaptation avec Karine Arguillère

Source : abc.net.au

 ———————————————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
tfm
Share With: