Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuGavin Buckley, un maire Aussie aux États-Unis
gavinbuckley

Gavin Buckley, un maire Aussie aux États-Unis

tfm

Il incarne la quintessence de l’Australien de Perth : aventurier et travailleur né. Il est désormais maire d’une des plus anciennes villes des Etats-Unis.

Gavin Buckley a atterri dans la capitale du Maryland, Annapolis, lorsqu’il est tombé sous le charme de sa femme dans les années 90.

La semaine passée, il a pris le pouvoir en devenant maire de la capitale, délogeant le maire sortant républicain.

 » Ce que j’aime en Amérique, c’est que vous pouvez tout essayer, personne ne vous jugera. C’est un pays où vous pouvez tenter d’atteindre vos rêves les plus fous, » a-t-il déclaré.

M. Buckley est né en Afrique du Sud pour la simple raison que son père était un expert en explosifs en mission dans le pays. Il a ensuite grandi dans une famille ouvrière dans le quartier de Belmont à Perth. Malheureusement, sa vie n’a pas toujours été facile. Il a perdu son père étant jeune et son frère jumeau lorsqu’il était adolescent.

Désormais citoyen américain naturalisé, lui et sa femme sont propriétaires de plusieurs restaurants à Annapolis, où il s’est présenté en tant que démocrate pour soutenir les commerces locaux et revitaliser le centre-ville. Il a également été appuyé par le journal local avant l’élection, malgré certains doutes à propos de ses projets pour la ville. En effet, une peinture murale sur la façade de son restaurant a été jugée comme incohérente avec le style de la vieille ville.

Par ailleurs, ses opposants ont utilisé contre lui son statut d’immigré et ses problèmes financiers passés, tout en les accompagnant d’une lettre fleurie d’insultes australiennes.

 » Ils disaient des choses comme « Crocodile Dundee Gavin Buckly dit qu’il n’augmentera pas les impôts mais c’est n’importe quoi « . Ou encore :  » il a deux kangourous dans le ciboulot « , a-t-il expliqué.  » Ils ont dû trouver tout ça dans un mauvais dictionnaire australien ».

Cependant, il n’exprime aucune rancœur envers ses opposants après sa victoire écrasante lors des élections locales, qui ont baigné dans une atmosphère anti-Trump.

« Je pense que les Américains ne supportent plus les politiciens. Je suis anti-Trump car nous voulons rapprocher les populations, et non pas les diviser. » Dans la rue, les gens l’arrêtent pour le féliciter. « Ce doit être une grande fierté pour vous, en tant qu’Australien » commente un passant. « C’est ça, le rêve américain, et nous sommes fiers de lui  » ajoute un autre…

 

Source : abc.net.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : https://www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
franckprovost
Share With: