Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActu« Héroïne d’une aventure à l’autre bout du monde », la Twingo entre au musée national d’Australie
twingo

« Héroïne d’une aventure à l’autre bout du monde », la Twingo entre au musée national d’Australie

nbarney

La Twingo française fait son entrée au musée national d’Australie, à Canberra ! Une Twingo certes, mais une Twingo qui a parcouru l’Australie avec plus de 250.000km au compteur : « une héroïne d’une aventure unique à l’autre bout du monde« .

Dans les années 1990, la marque automobile Renault s’offre un nouveau modèle : la Twingo, première génération. Avec cette sortie, le constructeur automobile français lance également un slogan pour « imaginer la vie avec une Twingo ». En 1994, le journaliste français Jean Dulon décide alors de se lancer le défi d’imaginer cette vie aux côtés de la jeune citadine.

2 mois et 25.000 km plus tard, dont 8.000 pratiqués sur de simples pistes de terres, le journaliste réussi son pari en réunissant « l’infiniment petit – la Twingo – avec l’infiniment grand – l’Australie » sans GPS et parfois même sans station-service. Avec cette automobile de première génération, Jean Dulon a parcouru l’Australie dans ces moindres recoins, atteignant même la péninsule du Cap York (point le plus au Nord de l’île-continent).

Avant de rentrer en France, la Twingo de Jean Dulon a eu droit à une remise en beauté par deux artistes australiens, le designer John MORIARTY  et l’aérographe Frank LEE, qui ont signé la nouvelle peinture de type aborigène de la Twingo, avant de la rebaptiser Balarinji.

Après quoi, la voiture et son fidèle conducteur ont continué à sillonner les routes pour atteindre 250.000 km au total. Désormais, cette Twingo de première génération a décidé de couper le moteur et compte bien passer sa retraite en Australie. 20 ans après ce pari fou, l’île-continent n’a pas oublié cette histoire et vient même de faire entrer le véhicule Balarinji au Musée National d’Australie, à Canberra.

Une énième aventure où la France et l’Australie font histoire commune pour le plus grand plaisir des amoureux de l’extrême.

Comments
Share With: