fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuIles Gili : environ 1.200 touristes en cours d’évacuation après le séisme
seisme-indonesie-touristes

Iles Gili : environ 1.200 touristes en cours d’évacuation après le séisme

franckprovost

Environ 1.200 touristes pour l’essentiel étrangers sont en cours d’évacuation lundi des petites îles indonésiennes de Gili proches de celle de Lombok, au lendemain d’un puissant séisme qui a fait au moins 91 morts, ont annoncé les autorités.

Les Gilis sont trois petites îles aux plages de sable blanc et lagons bleus très prisées par les touristes, en particulier pour la plongée sous-marine. Elles sont situées à quelques kilomètres au large de la côte nord-ouest de Lombok.

Des hôtels de Gilis ont été endommagés par le séisme de magnitude 6,9 survenu dimanche soir à Lombok et suivi d’une alerte au tsunami qui a provoqué des réactions de panique. De nombreux touristes ont demandé à quitter les Gilis pour l’île de Lombok, afin de rejoindre l’aéroport.

« Un touriste indonésien est mort à Gili Meno, plusieurs ont été blessés, la plupart souffrant de fractures », a déclaré un porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes.

Des images publiées en ligne par des responsables des secours montraient des centaines de touristes paniqués, massés au bord d’une plage des Gilis, attendant désespérément des bateaux pour être évacués vers Lombok.

Quelque 1.200 touristes se trouvaient sur les îles Gili au moment du séisme, a indiqué le directeur de l’agence de tourisme de la province des Petites îles de la Sonde occidentales (West Nusa Tenggara), Muhammadi Faozal.

« Nous ne pouvons pas tous les évacuer pour le moment car nous manquons de capacités en nombre de bateaux. C’est compréhensible qu’ils veuillent partir, ils sont paniqués », a-t-il déclaré.

Des bateaux supplémentaires comprenant deux navires étaient en route vers les Gilis, a-t-il ajouté.

Le séisme a aussi été ressenti aussi à Bali, île voisine et la plus touristique de l’archipel d’Asie du Sud-Est. Le tremblement de terre a été suivi par plusieurs répliques provoquant de nouvelles frayeurs lundi.

« Nous avons essayé d’aller à l’aéroport mais il n’y avait pas de taxi, pas de transport ni de plan d’évacuation » dans l’immédiat, a raconté un touriste français à son arrivée à l’aéroport à Mataram, principale ville de Lombok.

« Ensuite, j’ai arrêté une voiture et j’ai demandé à quelqu’un d’ici de me conduire à l’aéroport avec ma famille, et il a dit +OK, pas de problème+ ».

La plupart des victimes du séisme se trouvaient dans la zone montagneuse située dans le nord de Lombok, loin des principaux sites touristiques du sud et de l’ouest de l’île, très prisée des touristes pour ses plages et ses sentiers de randonnée.

 

Source : AFP


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: