fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuInquiète d’une ingérence chinoise, l’Australie va revoir son renseignement
Untitled design (3)

Inquiète d’une ingérence chinoise, l’Australie va revoir son renseignement

gjfood

Les autorités australiennes ont annoncé mercredi un passage en revue exhaustif de leurs agences de renseignements dans un contexte d’inquiétudes sur le terrorisme et les ingérences politiques étrangères, en particulier chinoises.

Un ancien patron de l’Organisation australienne de la sécurité et du renseignement (Asio) a été chargé de diriger cette enquête qui se penchera sur le partage d’informations entre les différentes agences, leurs ressources et la législation sur laquelle elles s’appuient.

« Il s’agira du passage en revue le plus complet de la législation sur le renseignement en Australie depuis la Commission royale sur la sécurité et le renseignement dans les années 1970 », a déclaré le ministre de la Justice Christian Porter.

« L’environnement sécuritaire évolue constamment, il est essentiel d’assurer à nos agences les outils et le cadre dont elles ont besoin pour être efficaces et assurer leur mission essentielle, la sécurité des Australiens ».

Depuis l’année dernière, Canberra s’inquiète d’éventuelles ingérences chinoises et a lancé une série de réformes des agences d’espionnage et de la législation sur les interventions étrangères.

Ces réformes découlaient d’une enquête des médias Australian Broadcasting Corporation et Fairfax Media qui affirmaient que de richissimes Chinois se servaient de dons pour avoir accès aux partis politiques australiens.

Les relations bilatérales ont tourné à l’aigre. Pékin a réagi avec colère, demandant à l’Australie d’enlever ses « lunettes fumées » si elle voulait améliorer les relations.

Récemment, le numéro un de l’espionnage Ducan Lewis avait fait part de ses craintes.

« Le directeur général de l’Asio a déclaré à un comité que nous vivions une époque sans précédent d’espionnage, de terrorisme, d’ingérence et d’influence étrangères », avait-il dit à Sky News.

« Il est temps de revoir du sol au plafond toutes les agences du renseignement et leurs interactions avec des agences telles que la police fédérale ou autres ».

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: