Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuInvestir dans l’or est-il toujours intéressant ?
gold

Investir dans l’or est-il toujours intéressant ?

tfm

Les cours de l’or ont augmenté de près de 600 % entre 2001 et 2011. Ce placement a la réputation d’être un véritable investissement refuge en cas d’inflation et par temps de crise.

Contrairement aux pièces de monnaies et autres actifs, l’or n’a jamais perdu de sa valeur si bien que de nombreux investisseurs le considèrent comme un refuge. L’or reste un moyen sûr de préserver sa richesse et la transmettre d’une génération à l’autre.

L’or, une valeur refuge en période d’inflation

Les ruées vers l’or ont commencé en 1851 en Australie. Edward Hammond Hargraves revendiqua avoir découvert de l’or près de Bathurst, en Nouvelle-Galles du Sud. Six mois plus tard, de l’or fut trouvé au Victoria puis dans toutes les autres colonies australiennes. Aujourd’hui, l’or reste un métal intéressant pour les investisseurs, considéré comme une véritable valeur refuge.

Il existe une importante corrélation entre la forte inflation et le cours de l’or. En effet, en cas de hausse généralisée des prix, l’augmentation des salaires ou des rendements des placements d’épargne reste moins rapide. Dans cette situation, investir dans l’or fait office de protection contre cette perte de pouvoir d’achat. La corrélation entre ces deux éléments est si importante qu’un indicateur a été créé pour l’illustrer : le « golden constant ». Selon cet indicateur, le prix de l’or est calculé en multipliant son prix réel moyen par l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis. Ainsi, même s’il ne crée aucun revenu, l’or suscite moins de méfiance que les autres placements financiers, notamment en période de crise financière.

Comment investir dans l’or ?

Les particuliers peuvent investir dans l’or de plusieurs manières. Si l’investissement est inférieur à 10.000 euros, l’épargnant peut stocker l’or physique chez lui. En revanche, si le montant est supérieur, il devra faire appel à une société privée. Outre l’or physique, l’investisseur peut demander à sa banque des ETFs pour Exchange Trading Funds. Toutefois, en cas de crise significative, il n’est pas certain que l’établissement bancaire ait suffisamment d’or physique à vous échanger contre les ETFs. Enfin, l’épargnant peut aussi choisir de souscrire des parts dans une société minière aurifère. Seule limite : le prix des actions descend rapidement en cas de chute des cours. Pour simuler un investissement sans risque, pensez à utiliser l’option demo, un outil totalement gratuit.

La valeur de l’or amenée à augmenter ?

En août 2016, un chercheur australien a mis la main sur une énorme pépite d’or de quatre kilogrammes. Cette dernière pourrait valoir près de 169.000 euros. Outre cette découverte inattendue, d’autres éléments plaident pour le métal jaune. Parmi eux, il y a notamment l’environnement de taux négatifs ou proches de zéro ainsi que le maintien de la demande mondiale de pièces et lingots de la part des investisseurs à un niveau élevé. Celle-ci est évaluée à près de 1.000 tonnes par an. Par ailleurs, il faut souligner que les banques centrales ne vendent plus d’or depuis 2008 mais les banques centrales russe turque continuent d’en acheter.

Ainsi, il peut être judicieux d’investir dans l’or à moyen ou long terme. Reste à savoir quelle forme d’or acheter et ce choix n’est pas sans conséquence.

 


Message de notre partenaire IG Markets

Comments
multifocus
Share With:
Tags