Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeAFPJacqueline Sauvage veut "remercier la France et François Hollande"

Jacqueline Sauvage veut "remercier la France et François Hollande"

aircalin

Paris (AFP) – Désormais libre après la grâce présidentielle, Jacqueline Sauvage a deux priorités: « se recueillir sur la tombe de son fils » et « remercier la France et François Hollande », a déclaré l’une de ses avocates à l’AFP jeudi.

« Je l’ai eue hier (mercredi) soir tard, on n’a pas vraiment parlé, c’était plutôt des cris de joie, des pleurs de joie », a confié Me Nathalie Tomasini.

« C’était une libération viscérale, elle attendait ça depuis tellement longtemps », a ajouté l’avocate. 

Libérée mercredi de la prison de Réau en Seine-et-Marne, au lendemain de son 69e anniversaire, Jacqueline Sauvage aura passé quatre ans en prison pour le meurtre de son mari violent.

Pour les jours à venir, elle « n’a pas de projet concret.Pour le moment, elle va rester en famille et elle veut se recueillir sur la tombe de son fils », a indiqué Me Tomasini.

Lui aussi victime, comme sa mère et ses sœurs, des agissements de son père, il s’était suicidé la veille de ce 10 septembre 2012 où Jacqueline Sauvage a tué son mari de trois balles dans le dos.Un meurtre qui lui a valu d’être condamnée à dix ans de réclusion criminelle en 2014, une peine confirmée un an plus tard en appel.

Jacqueline Sauvage devrait s’exprimer « dans les prochains jours, elle entend remercier la France et François Hollande », a poursuivi son avocate pour qui le combat judiciaire est désormais « terminé ». 

Maintenant, « il faut qu’elle vive en paix » et que « l’acharnement médiatico-judiciaire cesse », a-t-elle dit.

Le comité de soutien « va se dissoudre aussi vite qu’il s’est formé et chacun va retourner à ses activités », a déclaré pour sa part à l’AFP la comédienne Eva Darlan, sa présidente.

« La nouvelle vie de Jacqueline Sauvage ne concerne qu’elle et sa famille », a-t-elle insisté. 

Pour autant, le combat n’est pas terminé pour la comédienne qui propose de faire « de la cause des violences faites aux femmes une grande cause nationale ».

Tout en saluant le « très beau geste » de François Hollande, Eva Darlan estime qu’il « faut aller plus loin » dans la protection des femmes.


Source: AFP
Comments
gjfood
Share With:
Tags