fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuJeux du Commonwealth en Australie : des athlètes africains songent à demander l’asile
Untitled-design-3-3

Jeux du Commonwealth en Australie : des athlètes africains songent à demander l’asile

gjfood

Plusieurs des athlètes africains qui avaient disparu en Australie lors des Jeux du Commonwealth en avril ont cherché à obtenir des conseils sur les demandes d’asile, a annoncé mardi une association, à quelques heures de l’expiration de leur visa.

Au moins 13 athlètes se sont volatilisés lors des Jeux qui ont eu lieu du 4 au 15 avril à Gold Coast, sur la côte est de l’Australie, un pays par ailleurs connu pour sa politique radicale contre les clandestins qui tentent d’atteindre ses côtes.

Parmi eux, figuraient des sportifs du Rwanda, d’Ouganda et de Sierra Leone. Les autorités australiennes cherchent également des informations sur huit athlètes camerounais, soit un tiers de la délégation de ce pays d’Afrique centrale.

L’association Service de conseils aux réfugiés (RACS), basée à Sydney, a annoncé mardi avoir été contactée par certains de ces sportifs, sans toutefois donner de précisions sur leur nombre, leur identité ni leur nationalité.

« Chaque demande d’asile en Australie doit être traitée de la même façon, qu’elle émane d’étudiants, de touristes, de travailleurs ou d’athlètes », a rappelé dans un communiqué une avocate du RACS, Sarah Dale.

« Les hommes, femmes et enfants qui sont reconnus comme nécessitant une protection en Australie ne sont autorisés à rester qu’à l’issue d’un processus complexe et difficile », a-t-elle rappelé.

Alors que les visas des athlètes expirent mardi à minuit, le ministre australien de l’Intérieur Peter Dutton a rappelé que toute personne dont le visa aurait expiré serait expulsée.

« Si certains ont des requêtes ou des dossiers à déposer auprès de l’administration, nous examinerons tout ça le moment venu », a déclaré le ministre aux journalistes.

« Mais si certains enfreignent les conditions de leur visa (…) des décisions seront prises pour identifier ces personnes et les expulser si elles ne se manifestent pas elles-mêmes », a-t-il ajouté.

Les demandeurs d’asile peuvent obtenir un visa d’attente.

Fin janvier, les athlètes attendus aux Jeux du Commonwealth avaient déjà été mis en garde contre tout dépassement de visa par Peter Dutton, soucieux d’éviter que l’histoire ne se répète.

Car en 2006, 45 athlètes originaires notamment du Cameroun, du Ghana, du Nigeria, de Sierra Leone et du Bangladesh, qui avaient participé aux Jeux du Commonwealth à Melbourne n’avaient pas respecté les conditions assorties à la délivrance de leur visa, ou demandé le statut de réfugiés, selon le Courier Mail de Brisbane.

Environ 145 sportifs avaient également dépassé la durée de validité de leur visa à l’issue des Jeux Olympiques de Sydney en 2000, selon le journal. Et 35 avaient cette année-là demandé le statut de réfugié.

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: