Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAustralieKangourous : pourquoi ne les trouve-t-on qu’en Australie?
kangaroo

Kangourous : pourquoi ne les trouve-t-on qu’en Australie?

Au fil du temps, le kangourou est devenu une figure incontournable du pays au point qu’il est impossible pour un touriste de partir sans prendre une photo avec lui. Nous avons décidé de rechercher les origines de cette mascotte qui ne vit qu’en Australie. 

Les kangourous font partie de la grande famille des marsupiaux et ne se trouvent que sur l’île-continent. L’espèce marsupiale est très variée. Elle comprend des kangourous qui peuvent être très grands, très petits, herbivores, carnivores, insectivores, rongeurs et aussi bien actifs de jour comme de nuit. De plus, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sont les plus vieux mammifères du monde ! En effet, ils bondissaient déjà sur toute la surface terrestre il y a 135 millions d’années.

Comment ont-ils disparu ?

C’est à partir du Crétacé, dernière période du Mésozoïque (-145 millions d’années à -65,5 millions d’années), il y a donc fort longtemps, et avec l’arrivée de nouvelles espèces placentaires, que les kangourous disparaissent petit à petit des continents européen, asiatique et africain. Ils vont surtout se regrouper et se reproduire en Océanie ; plus précisément en Australie, en Tasmanie et en Nouvelle-Guinée.

Le kangourou actuel est un descendant du Wynyardia, une des premières espèces de marsupiaux australiens. Celle-ci apparaît en Tasmanie il y a environ 25 millions d’années et a totalement disparu aujourd’hui.

Une des espèces de kangourou les plus récentes est celle des macropodidés (« à grands pieds »). Le kangourou roux notamment, un des plus grands marsupiaux actuels, en fait partie.

De nos jours, les kangourous sont méprisés par les éleveurs de moutons car ils ravagent leurs pâturages. Ils sont régulièrement chassés et tués pour leur peau et leur viande. En réponse à ce commerce inquiétant, des réglementations ont été mises en place et des parcs sont ouverts dans le but de les protéger.

Camille Marchais

Source: http://www.larousse.fr

Comments
AFSydney
Share With: