fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuAppel à la grève le 29 janvier dans les transports du NSW
trains_NSW

Appel à la grève le 29 janvier dans les transports du NSW

franckprovost

Les agents du rail de Nouvelle-Galles du Sud sont appelés à cesser le travail durant 24 heures, le lundi 29 janvier. Le Rail, Tram and Bus Union (RTBU) considère cette grève comme le résultat de l’échec des discussions en cours avec Sydney Trains et NSW Trains Management, ces derniers ayant refusé « un accord d’entreprise équitable et raisonnable ».

Le choix d’une date en pleine rentrée scolaire fait d’ores et déjà débat, mais Alex Claassens, secrétaire du syndicat, affirme que les passagers auront suffisamment d’informations préalables pour pouvoir trouver des solutions alternatives. « Il n’y a pas de moment idéal pour mener ce type d’action, mais la réalité est que nous devons le faire. (…) Le ministre des Transports et la direction ne nous ont pas laissé le choix. »

Cette annonce est arrivée après une semaine épouvantable durant laquelle le réseau ferré a laissé en rade des milliers de passagers aux heures de pointe. Le directeur général de Sydney Trains, Howard Collins, a prévenu que si les conducteurs refusaient les heures supplémentaires non-planifiés ou inscrites au tableau, ce pourrait être le chaos.

Alex Claassens explique que le syndicat a tenté de négocier depuis 6 mois un accord d’entreprise pour les 900 travailleurs qu’il représente, mais le gouvernement et la direction des trains ont refusé les demandes sur les salaires et les conditions de sécurité essentielles.

Juste retour pour le travail effectué

« (Leur façon horrible) de traiter les employés les plus durs à la tâche a été mise à nue aux yeux de tous » a-t-il déclaré, ajoutant que les travailleurs demandaient simplement un juste retour pour le travail qu’ils font. Le gouvernement a moins de deux semaine pour faire cesser le risque de grève, sachant qu’un retour à la table des négociations est indispensable.

Les travailleurs du rail sont mécontents de leurs conditions de travail actuelles et ont voté ce débrayage en même temps qu’ils continuent à se battre pour une augmentation de 6% et des améliorations liées aux emplois du temps et jours off notamment.

« Ridicule »

Le ministre des Transports Andrew Constance a dénié l’arrêt des négociations et jugé la grève « ridicule« , c’est une « escalade » et une « position étrange » de RTBU. La ville va en pâtir : cette action, « ce n’est pas faire passer l’intérêt des clients d’abord, mais celui des responsables syndicaux. » L’augmentation qui pourrait être concédée est de 2,5%, au regard de la politique salariale en vigueur.

Lundi, les responsables syndicaux ont expliqué que les conducteurs porteraient les couleurs de leur campagne à partir du 19 janvier et arrêteraient les heures supplémentaires à partir du 25. Selon les chiffres de la centrale, les travailleurs ont été nombreux à se prononcer pour une grève plus longue de 72h et même d’une semaine ou plus.

Selon la chambre de commerce de Sydney, cette grève pourrait coûter 100 millions de dollars à l’état du NSW, de quoi inciter à trouver rapidement une solution.

Source : smh et SBS

———————————————————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Des idées, des commentaires ? Partagez-les avec redaction@lecourrieraustralien.com

 

Comments
NCT
Share With: