fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLa Chine bloque l’accès au site de la chaîne publique australienne
abc

La Chine bloque l’accès au site de la chaîne publique australienne

franckprovost

La Chine a bloqué l’accès au site internet de la chaîne publique australienne, accusée d’avoir enfreint les règles locales, a annoncé lundi l’AustralianBroadcasting Corporation, dans un contexte de tensions entre Pékin et Canberra.

ABC a indiqué que l’accès à son site et à ses applications avait été bloqué le 22 août et qu’elle tentait depuis de comprendre pourquoi.

Après plusieurs demandes d’explications, un responsable du Bureau de la Commission centrale des affaires du cyberespace a finalement adressé un communiqué à la chaîne.

« Nous accueillons les entreprises en ligne du monde entier pour qu’elles diffusent de bonnes informations aux internautes chinois », a dit ce responsable qui n’a pas donné son nom, selon ABC.

« Cependant les règles de la cybersouveraineté doivent être maintenues à l’égard des sites internet étrangers qui violent les lois et les règles chinoises », a-t-il ajouté.

Il a précisé que cela visait les sites qui « propagent des rumeurs, des informations pornographiques, qui font la promotion des paris, du terrorisme violent et autres informations illégales nuisibles qui mettent en danger la sécurité de l’Etat et causent du tort à la fierté nationale. »

ABC dit ignorer quelles lois ou règles elle aurait violé, et quels sont ses contenus qui auraient entraîné le blocage.

Le Parlement australien a adopté en juin de nouvelles lois visant à limiter l’ingérence étrangère, sur fond de craintes accrues d’ingérence chinoise dans les affaires intérieures et internationales.

ABC et Fairfax Media avaient auparavant affirmé que de richissimes Chinois se servaient de dons pour avoir accès aux partis politiques australiens.

Les relations bilatérales avaient tourné à l’aigre. Pékin avait réagi avec colère, demandant à l’Australie d’enlever ses « lunettes fumées » si elle voulait améliorer les relations.


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: