Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLa Grande barrière de Corail dans un état pitoyable
grande_barriere_01

La Grande barrière de Corail dans un état pitoyable

aircalin

La Grande barrière de corail est en train de perdre sa capacité à se régénérer et certaines larges parties deviendront horribles dans quarante ans.

Les derniers relevés indiquent que la Grande Barrière de Corail est dans le pire état ​​jamais connu, affirment des scientifiques australiens.

Un comité du Sénat examine comment les gouvernements australien et du Queensland ont géré le récif et comment ils vont réagir sachant que l’UNESCO va donner sa décision l’année prochaine sur l’opportunité de l’inscrire comme un site du patrimoine mondial en péril.

Les scientifiques ont dit au comité gestionnaire que le récif est confronté à des menaces suite à l’aménagement du littoral, comme un projet de dragage massif liée aux activités portuaires à Abbot Point, et àla mauvaise qualité de l’eau.

Le récif sera très mocheAustralia-Global-warming

L’Australian Coral Reef Society – la plus ancienne organisation dans le monde qui étudie les récifs – affirme que la couverture corallienne a diminué de moitié depuis les années 1980 lorsque le récif a été répertorié comme un site du patrimoine mondial.

En 2050, il y aura moins de poissons et de plus en plus de larges pans d’algues aux endroits où les structures coralliennes complexes prospéraient à l’époque, annonce le président de l’Australian Coral Reef Society, le professeur Peter Mumby.

« Le récif est dans le plus mauvais état qu’il ne l’a jamais été depuis que les enregistrements ont commencé en. Il ya tellement de possibilités pour améliorer la gouvernance. »

Les Représentants du gouvernement du Queensland annoncent qu’ils vont suivre certaines recommandations formulées par le Comité du patrimoine mondial en instaurant un plan de gestion à long terme de l’écosystème.

«Il sera nécessaire de rassembler la gestion detoutes les parcelles des récifs afin de digérer plus facilement les périmètres», a déclaré le Secrétaire adjoint au Ministère de l’Environnement, le Dr Kimberley Dripps.

Différents programmes ont permis d’améliorer la qualité de l’eau, affirme le Dr Dripps, citant 40 M $ mis en place pour aider à améliorer l’état de santé du récif.

Concernant l’extension du port Abbot Point, trois millions de mètres cubes de sable et de terre seront dragués et déversé en mer, à l’intérieur de la région du Great Barrier Reef Marine Park à seulement 40 km de la barrière de corail la plus proche.

Le Chief Executive de Ports Australia, David Anderson, a annoncé que le déversement en mer était moins cher et meilleur pour l’environnement que le déversement sur terre.

AAP – 2107

Comments
Share With: