Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLa pénurie d’avocats fait flamber les prix
avocats2

La pénurie d’avocats fait flamber les prix

franckprovost

Vous faites partie des (nombreux) amateurs de la chair fondante au goût délicat qui désespèrent de trouver un avocat à un prix correct ? En effet, depuis quelques jours, les prix à la pièce ne descendent plus en dessous de 4AU$ : une augmentation bien malvenue alors que la consommation d’avocats est maximale à cette période de l’année où les brunchs sont plus fréquents… Malheureusement, les experts confirment qu’aucune amélioration n’est à prévoir avant la mi-février.

Comment expliquer ce phénomène ? Tout simplement par le fait que la Nouvelle-Zélande, le fournisseur principal de l’Australie en ce moment, a connu une récolte très faible.

Les fournisseurs australiens suffisent à honorer la demande nationale toute l’année, sauf pendant quelques semaines autour d’Australia Day, où c’est la Nouvelle-Zélande qui prend le relais. En effet, les arbres produisant les avocats Hass d’Australie Occidentale fournissent suffisamment de fruits pour la période de Noël mais la récolte se termine autour de la mi-janvier. A l’inverse, les avocats Shepard (à la peau verte et lisse) produits dans le nord du Queensland arrivent à maturité vers la fin janvier et la pleine récolte ne démarre vraiment qu’à la mi-février. Pendant cette période d’environ un mois où la production australienne est très réduite, ce sont les avocats Hass de la Bay of Plenty de Nouvelle-Zélande que vous retrouvez dans les rayons des supermarchés et sur vos smashed avocado-surdough toasts.

Mais cette année, une production décevante et quelques gros orages au mauvais moment n’ont pas permis à la Nouvelle-Zélande de fournir les volumes habituels — impossible en effet de récolter les avocats lorsqu’ils sont humides car alors les fruits ne se conservent pas et pourrissent très vite.

En ce moment, la demande australienne est d’environ 1500 tonnes par semaine. Les avocatiers d’Australie Occidentale n’arrivent plus qu’à produire 1000 tonnes par semaine, d’où la pénurie relative et la hausse des prix constatés.

Les chiffres l’attestent : l’engouement des Australiens pour cette baie (car c’en est une) d’origine mexicaine est bien réel. Sa consommation sur notre sol a explosé depuis 20 ans — en même temps que naissait le mouvement hipster et la mode du brunch. En 1997-98, les Australiens mangeaient 20 000 tonnes d’avocat par an. L’année dernière, ils en ont consommé 90 000 tonnes, soit presque quatre fois plus. Plus des trois quarts proviennent d’Australie ; la production nationale a en effet presque doublé depuis 10 ans. Les avocats australiens, à 87% de la variété Hass, proviennent du Queensland en majorité (69% de la production nationale), puis d’Australie Occidentale (18%)

La plupart des avocats poussant en Australie sont consommés par les nationaux, tant la demande intérieure est importante ; seule une toute petite partie est exportée, principalement à Singapour et en Malaisie.

Les professionnels pensent que la production annuelle atteindra 100 000 tonnes d’ici 2025. Vous trouvez ça impressionnant ? Pourtant le Mexique, le plus gros exportateur mondial, devrait produire 1,8 millions de tonnes d’avocats Hass cette année.

Il se trouve que le Mexique sera signataire en mars du TPP (Trans Pacific Partnership). Il est possible que cela facilite l’accès du marché australien aux producteurs mexicains, ce qui pourrait éviter à l’avenir une hausse intempestive du prix de l’avocat en période estivale : une bonne nouvelle pour les accros à la chair verte et fondante… mais pas pour les producteurs australiens.

Source : thenewdaily.com.au

 

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Vous souhaitez vous exprimer ? Envoyer vos articles d’opinion et vos idées à redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
tfm
Share With: