Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuLa psychologie derrière le choix des sièges en avion

La psychologie derrière le choix des sièges en avion

franckprovost

Tout le monde est d’accord pour dire que le siège du milieu dans un avion est le pire. Mais qu’est-ce qui est mieux : le couloir ou le hublot ? Selon des psychologues, votre choix en dit plus sur vous que vous ne le pensez. Ils s’expliquent.

Si vous choisissez le couloir…

Choisir le siège de l’allée n’est pas un simple signe de petite vessie, cela signifie également que le passager accorde de l’importance à sa liberté.

« Vous savez que vous pouvez vous lever et marcher sans devoir demander à quelqu’un de bouger, » a déclaré le professeur Jonathan Bricker de l’université de Washington.

Mais ce choix est aussi le signe d’une personne introvertie, qui se sent mal à l’aise dans les situations sociales.

Toujours selon le professeur Bricker : « Dans un groupe, les introvertis se sentent physiquement inconfortables et préfèrent rester à la périphérie. Ils n’aiment pas être entourés de personnes ou d’objets.

Cependant, ce siège vient avec ses problèmes, car vous serez, par exemple, susceptible d’être bousculé par quiconque passe dans l’allée. Pour bien supporter ces désagréments, mieux vaut être d’une nature cool.

Si vous choisissez la fenêtre…

Le siège près du hublot est indubitablement le plus confortable, vous avez une ouverture pour regarder dehors et vous pouvez poser votre tête pour mieux dormir.

De plus, vous ne serez pas dérangé par des personnes ayant une petite vessie.

Malgré tout, cela signifie que vous devez demander à votre voisin de se déplacer quand vous voulez vous dégourdir les jambes.

« Les passagers qui préfèrent le hublot aiment contrôler, tendent à avoir une attitude « chacun pour soi », et sont facilement irritables, » a expliqué le Dr Becky Spelman, psychologue à Harley Street’s Private Therapy Clinic.

« Ils aiment aussi créer un « nid » et vivre dans leur propre bulle. »

Pour finir, le psychologue du comportement Jo Hemmings a souligné que « les champions du siège côté hublot sont plus souvent égoïstes et moins stressés. Certains sont des voyageurs réguliers qui n’ont pas peur de déranger. »

 

Source : news.com.au

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : http://www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Comments
franckprovost
Share With: