fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuL’Australia’s Health Trackers dévoile de grandes disparités de santé entre les quartiers de Sydney
australias-health-trackers

L’Australia’s Health Trackers dévoile de grandes disparités de santé entre les quartiers de Sydney

NCT

Le dernier bilan de santé national révèle de grandes disparités en matière de santé entre les différents quartiers de Sydney, parfois séparés de quelques kilomètres. L’Australia’s Health Trackers a fourni des cartes permettant de repérer quelles périphéries étaient particulièrement touchées par telles ou telles maladies.

Les taux les plus élevés d’obésité et de surpoids sont concentrés dans l’est de Sydney comme on peut le voir sur la carte interactive publiée par l’Australian Health Policy Collaboration.

C’est à St Marys et Colyton que l’on retrouve le taux le plus important de personnes rondelettes avec près de 70 % de la population en surpoids ou obèse. Un adulte sur trois à Fairfield a un IMC (indice de masse corporel) supérieur ou égal à 30 (donc largement en surpoids). Les quartiers du sud-est de Sydney, comme Campbelltown, Rosemeadow, Eagle Vale et Leppington, sont également concernés par le problème de l’obésité.

Le centre-ville et les quartiers tels que Haymarket et The Rocks peuvent se targuer d’avoir le taux d’obésité le plus bas avec « seulement » 44,3 % des habitants en surpoids, suivis par Chatswood, Homebush Bay, Cremorne, North Sydney et Mosman.

Néanmoins, ce sont dans les zones autour de Sydney Harbour et le long de la côte que résident les plus gros buveurs. Cronulla, Kurnell et Bundeena enregistrent les trois taux les plus élevés de consommation d’alcool de Sydney, environ 28,4 % des personnes âgées de plus de 15 ans boivent plus de deux boissons alcoolisées par jour.

Une personne sur quatre à Mosman est potentiellement alcoolique et une personne sur cinq à Manly, à Balmain, à Lilyfield, à North Sydney, au centre-ville et à Bondi partagent le même vice.

Redfern, Chippendale, Waterloo et Beaconsfield sont les zones qui constatent le plus de suicides à Sydney avec 18 suicides pour 100 000 habitants, suivis par le centre-ville, Haymarket et The Rocks avec 15,8 pour 100 000 habitants.

L’Australia’s Health Tracker représente un des outils conçus pour mieux gérer les maladies chroniques indique l’Australian Health Policy Collaboration.

Source : http://www.smh.com.au/nsw/australias-health-trackers-reveals-huge-health-gaps-between-sydney-suburbs-20161123-gsvl9o.html

Comments
NCT
Share With: