Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuL’Australie assure Washington de son soutien
Turnbull Corée

L’Australie assure Washington de son soutien

tfm

Le Premier ministre australien a assuré aux Etats-Unis le soutien de son pays en cas d’attaque nord-coréenne après l’annonce par Pyongyang d’un plan détaillé pour tirer une salve de missiles vers Guam, territoire américain dans le Pacifique.

Cette manifestation de soutien à l’allié américain survient en pleine guerre rhétorique entre le président Donald Trump et la Corée du Nord, à qui il a promis la « colère et le feu ».

« Les Etats-Unis n’ont pas d’allié plus solide que l’Australie », a déclaré Malcolm Turnbull à la station de radio 3AW.

« Nous avons l’accord Anzus et s’il y a une attaque contre l’Australie ou les Etats-Unis (…) alors chacun viendra en aide à l’autre ».

Ce traité de sécurité avait été signé en 1951 par Washington, Wellington et Canberra. En 1986, les Etats-Unis avaient suspendu ce pacte en ce qui concerne la Nouvelle-Zélande mais il reste en vigueur concernant l’Australie.

« Alors, il faut être très clair. S’il y a une attaque nord-coréenne contre les Etats-Unis, le traité Anzus sera invoqué et l’Australie apportera son aide aux Etats-Unis », a ajouté M. Turnbull.

Suite aux déclarations spectaculaires de M. Trump, la Corée du Nord l’a accusé d’avoir « perdu la raison » et a présenté un projet visant à tirer quatre missiles au-dessus du Japon vers Guam, avant-poste stratégique de l’armée américaine sur la route de l’Asie.

Le chef de la Maison Blanche a encore redoublé de virulence contre Pyongyang jeudi, prévenant qu’elle aurait de quoi « s’inquiéter » en cas d’attaque, voire si elle ne faisait qu’y « songer ».

Sur un ton moins martial, le ministre américain de la Défense Jim Mattis a insisté sur le fait que « l’effort américain est porté par la diplomatie ».

AFP

Comments
multifocus
Share With: