Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuL'Australie dévoile un budget pré-électoral
4500

L'Australie dévoile un budget pré-électoral

tfm

Le gouvernement australien a dévoilé mardi un budget destiné à soutenir une économie qui négocie la fin de l’âge d’or minier, avec des réductions d’impôts pour les particuliers et les entreprises avant les prochaines élections législatives.

La présentation du budget annuel pour l’exercice fiscal allant de juillet 2016 à juin 2017 a coïncidé avec l’annonce par la Banque centrale d’Australie d’une nouvelle réduction de ses taux d’intérêt, à un plus bas historique de 1,75%.

« Il ne doit pas s’agir juste d’un nouveau budget car l’époque est extraordinaire », a déclaré le ministre des Finances Scott Morrison au Parlement.

« Les Australiens savent que notre avenir dépend de la manière dont nous saurons faire grandir notre économie, dont nous la façonnerons, en pleine transition entre des investissements miniers sans précédent et une économie nouvelle, plus forte, plus diversifiée » (….). La période est très délicate ».

L’Australie n’a pas connu de récession pendant 25 ans grâce à ses sous-sols. L’un des seuls pays doté d’une note de crédit triple A, il doit encore se sortir de sa dépendance à l’industrie minière.

L’Australie doit également s’adapter au ralentissement de son principal partenaire commercial, la Chine, à un contexte mondial plus globalement incertain, et à la chute des cours des matières premières.

Le budget table pour l’exercice 2016-17 sur un taux de croissance de 2,5%, contre 3% en 2015.

Le déficit budgétaire est prévu à 37,1 milliards de dollars australiens (24 milliards d’euros), soit 2,2% du Produit intérieur brut (PIB).

L’Australie doit vivre « selon ses moyens », a dit le ministre.

Pour augmenter les recettes, Canberra compte sur deux mesures clé, la lutte contre l’optimisation fiscale des multinationales et l’augmentation de la fiscalité sur le tabac, des mesures qui génèreront respectivement 3,9 milliards de dollars et 4,7 milliards de dollars pendant les quatre prochaines années.

Les multinationales qui seraient tentées de faire passer leurs bénéfices à l’étranger seront ainsi soumise à un taux pénalisant de 40%.

« Tout le monde doit payer sa juste part d’impôts, en particulier les grandes entreprises et les multinationales, sur les revenus perçus ici en Australie« , a déclaré M. Morrison.

La nouvelle mesure « taxera les multinationales sur les revenus qu’elles ont tenté de déplacer offshore au taux de 40%, supérieur au taux actuel d’imposition sur les entreprises », de 30%.

Des élections législatives anticipées devraient avoir lieu début juillet et les nouvelles recettes ne seront pas remisées dans les caisses de la coalition conservatrice au pouvoir, a souligné le ministre.

Elles serviront au financement d’allègements d’impôts pour les Australiens et les entreprises.

Il s’agit du premier budget du Premier ministre Malcolm Turnbull, arrivé au pouvoir à la faveur d’un putsch au sommet du parti conservateur.

Comme de nombreux pays, Canberra est confronté à un exercice délicat, limiter le déficit et la dette tout en soutenant la croissance de l’économie et de l’emploi.

Environ deux milliards de dollars australiens seront investis dans des projets d’infrastructures pour l’eau, et 3,4 milliards dans des projets ferroviaires.

Comments
franckprovost
Share With:
Tags