fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuL’Australie, terre d’accueil du football croate
Stuttgart, GERMANY:  An Australian fan waves a national flag among Croatian supporters prior the World Cup 2006 group F football match Croatia vs Australia, 22 June 2006 at Stuttgart stadium. AFP PHOTO TORSTEN BLACKWOOD  (Photo credit should read TORSTEN BLACKWOOD/AFP/Getty Images)

L’Australie, terre d’accueil du football croate

gjfood

Les Australiens supporteront-ils dimanche soir la France ou la Croatie pour la finale de la Coupe du monde 2018 ? La question est délicate, le soccer – comme ils l’appellent ici – n’étant pas le sport de prédilection. Une statistique fait néanmoins légèrement pencher la balance d’un côté. 

Selon l’Australian Bureau of Statistics, en 2016, 133 268 personnes résidant en Australie disaient avoir des ancêtres croates, soit 0,6 % de la population totale australienne. L’Australie a en effet été une terre d’immigration pour de nombreux Croates dans les années 1960-1970. Beaucoup d’entre eux fuyaient l’ex-Yougoslavie alors en proie à de sévères difficultés économiques, puis ravagée par les conflits dans les années 1990.

Ces flux d’individus entre les deux pays ont participé à la naissance d’une véritable communauté croate en Australie :  les Croatian-Australians. Preuve de leur présence, le croate est la dixième langue la plus parlée dans le pays, avec 65% de Croatian-Australians qui parleraient croate à la maison.

22089279_272608646584889_7525856395359614321_n

Deux équipes participant au Croatian-Australians soccer tournament.

Cette communauté d’individus nés en Croatie et dorénavant citoyens Australiens, maintient des liens culturels forts à travers des associations notamment sportives. Les Croatian-Australians partageant une certaine dévotion pour le football, de nombreux clubs croates sont répartis un peu partout dans le pays, les plus connus étant Sydney United 58 FC (autrefois appelé Sydney Croatia) et Melbourne Knights FC (avant Melbourne Croatia), tous les deux semi-professionnels. Ces deux clubs participent à l’annuel « Croatian-Australians soccer tournament ». Lancé en 1974 par la Croatian Soccer Federation of Australia and New Zealand, ce tournoi est la plus ancienne compétition nationale de football encore en activité en Australie ainsi que le plus grand rassemblement ethnique de football sur le sol australien.

(AUSTRALIA OUT) Soccer 2006 FIFA World Cup, Australia Socceroos v Croatia in Stuttgart, Germany. Mark Viduka and Josip Simunic after game. 22 June 2006. THE AGE Picture by VINCE CALIGIURI (Photo by Fairfax Media/Fairfax Media via Getty Images)

Mark Viduka étreignant le joueur croate-australien Simunic lors de la Coupe du monde 2006.

1645751_Australia

L’équipe type australienne avec un 11 Croatian-Australian.

Cette ferveur pour le football des Croates installés en Australie n’est en fin de compte pas si étonnante que cela. A l’examen attentif des feuilles de match de l’équipe nationale australienne de soccer, on retrouve en effet beaucoup de noms d’origine balkanique. Au total, 47 Croatian-Australians ont fait partie des Socceroos, 7 d’entre eux ayant même porté le brassard de capitaine. Le dernier en date, Mile Jedinak qui a inscrit deux buts lors de cette Coupe du monde 2018. L’attaquant Tomi Juric et le défenseur Matthew Jurman faisaient aussi partie de la liste des joueurs retenus par Bert van Marwijk pour le Mondial en Russie. En 2006, ce sont même 7 Croatian-Australians qui ont porté les couleurs de l’Australie lors de la Coupe du monde en Allemagne. Les célèbres Mark Bresciano et Mark Viduka faisaient partie du lot. Enfin, Mark Bosnich, gardien passé par Chelsea ou encore Manchester United dans les années 1990 et 2000, avait même marqué un pénalty pour les Socceroos lors d’une victoire écrasante face aux îles Salomon…

Supporters français, attendez-vous donc à une opposition farouche dimanche soir, pour un match qui se jouera également en dehors du terrain !

Sources : wikipedia.orgtheguardian.com


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: