fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeActuL’Australie veut accroître ses ventes d’armes dans le monde
malcolm

L’Australie veut accroître ses ventes d’armes dans le monde

franckprovost

Le gouvernement de Malcolm Turnbull va établir un prêt de 3,8 milliards de dollars aux fabricants d’armes australiens. Le but, faire croître rapidement les exportations d’armes australiennes dans le monde. 

Le Premier ministre australien a annoncé lundi son ambition de faire de l’Australie l’un des 10 premiers exportateurs mondiaux d’armes dans les 10 ans. Le pays se classe actuellement au 20ème rang des exportateurs d’armes avec une part de marché de 0,3% dans le monde, selon un rapport publié en 2017 par le Stockholm International Peace Research Institute. C’est l’Israël qui occupe actuellement la dixième place, avec 2,3% du marché mondial.

« Compte tenu de la taille de notre budget de défense, nous devrions être beaucoup plus hauts dans l’échelle », a déclaré M. Turnbull lors d’une conférence de presse. Ce programme de prêts visera à aider les entreprises australiennes à accéder aux marchés étrangers. Le ministre de l’Industrie de la défense, Christopher Pyne, a déclaré que cela pourrait créer des « dizaines de milliers » d’emplois pour les fabricants australiens.

Quelles armes, pour qui ? 

Le 4×4 blindé Bushmaster est l’un des produits militaires australiens les plus connus, déployé par l’Austalian Defense Force (AFD) en Afghanistan et en Irak. Les véhicules ont été achetés par des militaires étrangers dans le monde entier, notamment en Jamaïque, au Japon, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

M. Pyne a déclaré que l’Australie exportait également des pièces pour les nouveaux avions de combat et pour les navires. Mais le ministre veut aller plus loin : d’après lui, il serait possible de vendre beaucoup plus de produits de défense sur le marché international.

Des réactions politiques diverses 

L’opposition travailliste a suggéré qu’elle soutiendrait le plan du gouvernement. « Je suis très favorable à toute proposition qui crée des emplois, c’est le point de départ », a précisé le député travailliste Anthony Albanese à ABC Radio. Il a déclaré que l’industrie de la défense était « importante » mais a accusé le gouvernement Turnbull de négliger d’autres types de fabrication de pointe dans les secteurs de l’automobile et des énergies renouvelables.

Alors que les deux principaux partis soutiennent le plan d’exportation, les Verts et diverses organisations caritatives ont accusé le gouvernement d’essayer de profiter de la guerre. Le leader des Verts, Richard Di Natale, a déclaré que le premier ministre voulait que l’Australie devienne un « exportateur massif de la mort », critiquant notamment le fait de vendre des armes de défense à l’Arabie Saoudite.

Source: https://www.sbs.com.au


Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Des idées, des commentaires ? Partagez-les avec redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
nbarney
Share With: